Louis VII

L’étrange croisade du roi Louis VII

"L’Abominable histoire de France"

  Il va sans dire que, dans le rĂ©seau d’obligations mutuelles qui rĂ©git le monde fĂ©odal, certains seigneurs manquent parfois Ă  leurs devoirs, et abusent de leur force et de leur pouvoir pour opprimer leurs sujets ou rançonner les voyageurs. Les plus connus sont, en Île de... Lire la suite

La bataille fantĂŽme

"L’Abominable Histoire de France"

  Le principal mĂ©rite des quatre premiers rois capĂ©tiens a Ă©tĂ© de vivre longtemps et de ne pas se mĂȘler de ce qui ne les regardait pas. Pourtant, au cours de ce premier siĂšcle de la dynastie, deux Ă©vĂ©nements de taille se produisirent sous le rĂšgne de Philippe Ier. Le prem... Lire la suite

Hommage

Cent ans de solitude

"L’abominable histoire de France"

Avec les CapĂ©tiens sur le trĂŽne, on va voir ce qu’on va voir ! La France est enfin dotĂ©e de rois dignes de ce nom, aprĂšs les MĂ©rovingiens, ramassis de « rois fainĂ©ants », et les Carolingiens, que Lavisse traite de « faibles » et de « lĂąches ». En effet, au lieu de combattre les N... Lire la suite

Qui t'a fait roi ?

Noblesse oblige

"L’abominable histoire de France"

On ne dira jamais assez Ă  quel point la fĂ©odalitĂ© se place dans la continuitĂ© de l’organisation politique et militaire de l’empire. On sait dĂ©sormais, par exemple, que la lĂ©gende du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde a pris naissance dans le souvenir des barbares char... Lire la suite

Charles III le Gros.

Tu parles, Charles !

"L’abominable histoire de France"

À la mort de Louis le Pieux, la France n’existe toujours pas. Mais l’empire, l’empire, lui, est toujours lĂ . Sa couronne repose sur la tĂȘte de Lothaire. À sa mort, la coutume franque exigea qu’il partageĂąt Ă  son tour ses Ă©tats. Cette fois, le problĂšme ne fut pas l’abondance des d... Lire la suite

Traité de Verdun

Combien de parts de gùteau ?

"L’abominable histoire de France"

À en croire l’histoire qu’on apprend Ă  l’école, il en est des MĂ©rovingiens comme des Carolingiens : la dĂ©cadence des premiers commence dĂšs la mort de Clovis, et celle des seconds dĂšs la mort de Charlemagne ! (suite…)... Lire la suite

Louis le Pieux

L’empire dans tous ses Ă©tats

"L’abominable histoire de France"

Le premier biographe de Charlemagne fut le moine Eginhard. Cet hagiographe Ă©crivit en mĂȘme temps la lĂ©gende noire des MĂ©rovingiens et les qualifia de « rois fainĂ©ants ». Il n’a pas tort d’insister sur le caractĂšre impĂ©rial de Charlemagne. Ce dernier s’est mĂȘme trouvĂ© une ascen... Lire la suite

Louis le Pieux

L’empire dans tous ses Ă©tats

"L’abominable histoire de France"

Le premier biographe de Charlemagne fut le moine Eginhard.   Cet hagiographe Ă©crivit en mĂȘme temps la lĂ©gende noire des MĂ©rovingiens et les qualifia de « rois fainĂ©ants ». Il n’a pas tort d’insister sur le caractĂšre impĂ©rial de Charlemagne. Ce dernier s’est mĂȘme tr... Lire la suite

Charlemagne

Charles, Karl ou Carolus ?

"L’abominable histoire de France"

Sur le parvis de la cathĂ©drale de Paris s’élĂšve une statue massive de Charlemagne. Mais, au fait, qu’est qu’elle fiche là ? N’aurait-elle pas plutĂŽt sa place Ă  Berlin ? En tout cas, les efforts des historiens du XIXe siĂšcle, pour faire de Charlemagne le prĂ©dĂ©cesseur d’Hugues Cape... Lire la suite

Charlemagne

Sacré Charlemagne !

"L’abominable histoire de France"

À la mort de PĂ©pin le Bref, en 768, le royaume fut partagĂ© entre ses deux fils, Carloman et Charles. Mais la mort de Carloman, en 771, laissa Charles seul maĂźtre. Il avait alors vingt-neuf ans et devait vivre quarante-trois ans de plus. Et pour un roi, la longĂ©vitĂ© est le commenc... Lire la suite