Baudelaire et Wagner

"Pour notre grand poète, l’art de Wagner est lié au temps et à l’espace"

  On sait que Baudelaire adorait Wagner. On sait moins que Wagner a inspirĂ© sa poĂ©tique et mĂŞme ses vers, ainsi que sa rage, anti-française ou anti-belge. (suite…)... Lire la suite

Pedro Sanchez.

Sanchez et le coup de Soros en Espagne

"Le chaos mondialiste est de retour"

Il est Ă  mon sens bien tĂ´t pour affirmer que le système a perdu, que Poutine et Trump ont gagnĂ©, que l’Europe de Merkel et Macron est enterrĂ©e avec son culte du fric, sa thĂ©ogonie du grand remplacement, sa tyrannie LGBTQ et son sadisme humanitaire. (suite…)... Lire la suite

Face à l’addiction

"Préface de Nicolas Bonnal au livre de Pierre Le Vigan"

Avec érudition et sérieux, Le Vigan brave les sentiers battus universitaires… Esprit prudent, mais prévoyant, notre ami polymathe Pierre Le Vigan avait écrit son petit essai universitaire sur l’addiction bien avant que le mot ne devînt trop à la mode. Les uns parlent d’addicti... Lire la suite

Les acteurs américains travaillent-ils tous pour la CIA ?

"On a intérêt à Hollywood à travailler dans le sens du manche"

  La rĂ©alitĂ© virtuelle dans laquelle nous sommes plongĂ©s est de plus en plus irrĂ©elle : quand un attentat a lieu, nous ne savons plus si c’est un film. Sur ces questions, relisez bien sĂ»r Baudrillard et ses simulacres, qui servent de lecture de chevet Ă  NĂ©o dans Matrix (r... Lire la suite

Virgile et le choc Orient-Occident

"Choc culturel, spirituel, racial même…"

  Sommet de la littĂ©rature universelle, la description du bouclier dessinĂ© par Vulcain comprend comme on sait, dans sa deuxième partie, une description de la bataille d’Actium. L’ÉnĂ©ide est ma lecture de chevet et je ne saurais trop recommander aux latinistes pas trop rou... Lire la suite

Pourquoi Ibn Khaldun préfère les gens des campagnes à ceux des villes

"Libertarien et croyant, Ibn Khaldun défend un homme pieux non aliéné par l’État"

Je n’ai aucune illusion sur notre civilisation bourgeoise et scientiste et moderniste et tout. Elle est déjà morte. Le salut ne sera que personnel et clanique. Voyons pourquoi maintenant, alors que l’urbanisation, le confort, les routines, l’abrutissement médiatique (neuf heures ... Lire la suite