3 mars 2018

Plaidoyer pour une autre héroïne métissée

Par Philippe Randa

Le choix de la jeune métisse (polono-béninoise) de 17 ans Mathilde Edey Gamassou pour incarner Jeanne d’Arc lors des 589e Fêtes johanniques a été plus clivant que celui de Luc Besson, en 1999, qui avait lui aussi choisi pour interpréter l’héroïne française… une étrangère ! De nationalité américaine, mais d’origine ukrainienne, c’était la séduisante Milla Jovovich. Nul, à l’époque, n’avait trouvé à redire à de telles origines ; on se demande pourquoi ! Ou pas…

Toutefois, pour porter « ce message d’amour à tous les Français, quelles que soient leurs origines, quel que soit ce qui peut nous séparer, nos opinions, même les plus dures », selon les paroles de son père, n’aurait-il pas été plus subtil que Mathilde Edey Gamassou incarne plutôt Anne Frank, cette autre martyre du siècle dernier, tout autant que Jeanne victime de l’intolérance ? Nul doute qu’un tel choix aurait fait l’unanimité, n’est-ce pas ? Non ? Et pourquoi donc !

Quoi qu’il en soit, les réactions d’indignations se succèdent concernant le choix de la jeune métisse polono-béninoise, avec une déferlante inévitable (et espérée ?), de propos racistes sur les réseaux sociaux… et également d’invectives inappropriées à l’intérieur des mouvements ou associations proches des milieux identitaires et catholiques. Certains retrouveront là un certain « esprit gaulois » de chicanes dont on se passerait pourtant fort bien.

Cette chronique a été diffusée dans l’émission “Synthèse” sur Radio Libertés.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

Partager :