La PriĂšre Ă  Saint Michel vient d’ĂȘtre dite au congrĂšs para dans les Landes, le Dimanche 29 Septembre

 

BĂ©rets verts, BĂ©rets bleus, BĂ©rets noirs, BĂ©rets rouges,

Monseigneur Saint Michel, ce sont là tes soldats !

Quant il fallut pour la patrie que l’on se bouge,

Nul d’entre nous, devant le danger ne cĂ©da !

 

Pour certains d’entre nous, c’est la derniĂšre Ă©tape,

Mais comme survivants, nous venons au rapport !

Car avant que la nuit demain ne nous rattrape,

Nous voulons en premier te prier pour nos morts


 

Nous en avons laissé sur des terres lointaines

Que nous ne pĂ»mes mĂȘme pas ensevelir !

Le plus pressé lorsque le combat se déchaßne,

C’est tout d’abord de faire face et de tenir !

 

Nos morts ? Ils avaient cru qu’en Ă©tant volontaires,

Ils ajouteraient au pays un peu d’honneur !

Pourtant en France, on nous traitait de mercenaires

Et la colĂšre alors dĂ©bordait de nos cƓurs


 

Nos guerres répondaient pourtant à la menace

Qui met la liberté des hommes en danger !

Monseigneur St Michel, ainsi l’on a fait face

En croyant qu’à 20 ans on allait tout changer !

 

Des rĂȘves Ă  20 ans, on en a plein les poches !


Dans les pires dangers nous avons tous rĂȘvĂ©,

D’ĂȘtre le chevalier sans peur et sans reproche,

Et puis, l’épuisement venait nous Ă©prouver


 

Des fois on n’en peut plus, on avance quand mĂȘme,

Mais quand on est à bout et qu’on marche pourtant,

On est dans l’ordre de mourir pour ce qu’on aime,

Et rien d’autre ne fut jamais plus important !

 

On peut bien succomber aux soirs de lassitude !

On est pétri de terre ! On tombe, on se salit,

Mais l’on rĂ©agissait avec la certitude,

Qu’il faut d’abord que le devoir soit accompli !

 

Bien sur, nous n’avons pu rĂ©aliser nos songes,

Les ordres sont parfois tellement insensés !

Qu’on se dit : « À qui bon ? » et le doute nous ronge

Mais nos morts sont tombés sans avoir renoncé !

 

Pour que l’homme ait toujours la libertĂ© de croire,

Qu’il naquit de l’Amour et qu’il en renaütra,

Monseigneur St Michel, que nos morts dans l’histoire,

Restent le signe et les témoins de nos combats.

 

Qu’ils restent dans le temps l’immortelle semence

Du sacrifice Ă  consentir quand il le faut,

Michel, pour les moissons de la sainte espérance

Garde à la France une mémoire sans défaut !

 

BientÎt nous toucherons au terme du voyage !

Pour la modernité, nous sommes encombrants !

Mais quand on voit ce que l’on fait de l’hĂ©ritage ,

On ne peut pas faire silence dans les rangs !

 

Toi l’archange que l’on nommait dans nos priùres :

Monseigneur Saint Michel au péril des Français,

Donne-nous la ferveur de ne jamais nous taire,

Comme autrefois sous la mitraille on avançait !

 

Si nous ne traßnons plus que des corps de misÚre

Si le bout du chemin nous devient Ă©vident,

Nous supportons trĂšs mal de ne pouvoir rien faire,

Car notre volonté, elle, a toujours 20 ans !

 

Garde du moins nos coeurs en Ă©tat de service,

Témoins impénitents dans un siÚcle vaurien,

Et bénis ce grand cri de tous nos sacrifices :

« Non vraiment, rien de rien, je ne regrette rien ! »

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99