Étiquette : Fidesz

30 décembre 2017

De Vienne à Vienne, naissance et mort de la société ouverte ?

  Alain de Benoist est un philosophe, écrivain et journaliste qui poursuit un travail d’analyse et de réflexion dans le domaine des idées. Il a publié plus de 50 ouvrages et plus de 3 000 articles. Ces écrits sont traduits dans une quinzaine de langues. Lionel Baland l’a interrogé, dans le cadre de l’entrée en fonction du nouveau gouvernement autrichien et des positions adoptées par le […]

Partager :
19 décembre 2017

La situation politique en Hongrie

  La Hongrie organise en 2018 des élections législatives. Le parti démocrate-chrétien du Premier ministre Viktor Orbán (Fidesz) est donné gagnant. Afin d’en savoir plus sur la situation politique actuelle dans ce pays, Lionel Baland a interrogé pour Eurolibertés Ferenc Almássy, un journaliste indépendant résidant en Hongrie, fondateur du site d’information sur les pays du Groupe de Visegrád (Pologne, Tchéquie, Slovaquie et Hongrie ou V4), […]

Partager :
2 octobre 2017

Renforcer le poids des parlements nationaux au sein de l’UE

Le Visegrád Post vous propose la traduction d’un article paru sur Mandiner, média hongrois centriste et conservateur, en date du 25 septembre 2017. Groupe de Visegrád – La place des parlements nationaux devraient être renforcée dans le processus décisionnel européen, indique le communiqué final du V4 de ce lundi. Les pays de Visegrád ont également exprimé leurs attentes concernant les négociations du Brexit, selon lesquelles l’UE devrait également […]

Partager :
31 mai 2017

Comiques en politique

  L’héritage de Coluche ne se limite pas aux Restos du Cœur, ni aux histrions appelés « Les Enfoirés ». Sa postérité inattendue se retrouve aussi en politique, un domaine que Michel Colucci tenta d’investir entre octobre 1980 et mars 1981 quand il présenta sa candidature à l’élection présidentielle. Recueillant jusqu’à 16 % des intentions de votes, l’acteur comique se retira finalement après de nombreuses pressions parfois menaçantes…

Partager :
13 avril 2017

Le Parti Populaire Européen menace Budapest de l’article 7

Si la « dérive autoritaire » de la Hongrie se confirmait, certains groupes politiques majoritaires du Parlement européen envisageraient d’enclencher la procédure de suspension d’un État membre prévue par les traités, a récemment averti le porte-parole du Parti populaire européen (Groupe démocrate-chrétien où siègent les députés LR).

Partager :
9 avril 2017

L’Union européenne s’autodétruit-elle ?

Par Ferenc Almássy. Union européenne – Une étape semble avoir été franchie, et certains signes peuvent faire craindre une nouvelle fracture continentale, amenant cette fois-ci la fin de l’Union européenne. Désignés coupables, la Pologne et la Hongrie. Mais qu’en est-il vraiment ? Viktor Orbán est populiste. Il mobilise ses troupes pour s’attaquer ouvertement à Bruxelles. Il combat le libéralisme des mœurs. Et comme si cela […]

Partager :
13 janvier 2017

Hongrie : les ONG inquiètées par une loi sur la transparence

Les militants d’ONG en Hongrie craignent que l’investiture prochaine de Trump en tant que président des États-Unis puisse créer une opportunité pour Viktor Orbán de cibler des ONG financées par des soutiens étrangers. Un nouveau projet de loi en Hongrie fait débat. Il stipule que les dirigeants des ONG qui opèrent en Hongrie devront rendre public leurs biens personnels, afin d’assurer une plus grande transparence des ONG, en particulier celles […]

Partager :
4 octobre 2016

Quel bilan tirer du référendum hongrois ?

  Le résultat : 98,33% de NON à la relocalisation de migrants imposée par Bruxelles sans l’aval du Parlement hongrois. Le taux de participation, objet de tous les commentaires, a été bon : 43,35%, alors que toute la gauche a appelé au boycott et à l’abstention, et que le référendum qui a le plus mobilisé d’électeurs (en 2008) a eu 50,51% de participation. Les réjouissances […]

Partager :
3 septembre 2016

Brèves d’Europe début septembre 2016

  Union européenne. La déclaration unanime de l’UE pour condamner les bombardements du régime syrien sur la population d’Alep a failli ne pas voir le jour du fait de l’insistance de l’Espagne (puis de l’Italie et de la République tchèque) à vouloir mettre sur le même plan la « responsabilité première » du régime et celle de Daech dans les crimes subis par les civils. La France […]

Partager :