13 juillet 2018

Russia Today et le CSA : des relations tumultueuses

Par Euro Libertes

LE CSA A T’IL DÉCIDÉ D’INTERDIRE RUSSIA TODAY ? ALORS QUE LA LOI SUR LES FAKE NEWS EN DISCUSSION AU PARLEMENT, LOI DONT L’OBSERVATOIRE A DIT TOUT LE MAL QU’ON POUVAIT EN PENSER, LE CSA SEMBLE S’ACHARNER SUR LA CHAÎNE RUSSE ET SUR ELLE SEULE.

Lors de son JT du 13 avril 2018 RT a publié un montage intitulé « Attaques simulées ». Une traduction en français approximative et peut-être fautive accompagnait les déclarations (en arabe) d’un protagoniste. Le CSA a mis en demeure la chaine pour « manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue ». La chaîne a répliqué en déposant un recours devant le Conseil d’État via son avocat Maître Jérémie Assous.

Dans un communiqué RT « conteste par ailleurs catégoriquement avoir proposé un traitement univoque de la question des armes chimiques dans ce journal télévisé et considère au contraire, avoir proposé une présentation pluraliste et multilatérale sur le sujet ».

Nous reprenons un paragraphe de notre article du 8 juin 2018 sur le projet de loi en discussion :

Une partie de la loi semble dirigée explicitement contre deux médias russes : Russia Today et Sputnik. Ils pourraient perdre leur droit d’émettre en période électorale s’ils diffusent des fausses nouvelles. Faudra-t-il aussi interdire l’AFP, Le Monde et quelques autres qui ont annoncé une fausse nouvelle au sujet d’Arkadi Babtchenko le 30 mai 2018 ? Comme nous l’analysions ici. Sa mort vite démentie par sa résurrection ? Et que dire des autres médias publics étrangers, la BBC une institution publique anglaise et CNN une institution privée mais bien dans le moule américain ? Seront-ils aussi concernés ? Ne parlons pas d’Al Jazeera du Qatar… ni de France24 qui est la voix de la France à l’étranger.

Article paru sur le site de l’OJIM.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99