27 novembre 2016

Irlande. Le Irish National Party veut interdire le pays aux musulmans

Par Euro Libertes

Un nouveau parti, The Irish National Party, a été lancé en Irlande, à Dublin, courant novembre 2016, lors d’une conférence de presse (perturbée par quelques militants antiracistes).

Son leader Justin Barrett, entend notamment interdire totalement l’accès à l’Irlande pour les musulmans. Ce dernier, qui est par ailleurs un militant anti-avortement, mais également un partisan d’une Irlande réunifiée, a déclaré : « nous avons besoin de contrôler chaque personne qui vient dans notre pays. La plupart d’entre eux, sur un simple coup d’oeil, vous pouvez savoir si ils sont menaçants ou pas » a-t-il déclaré.

Justin Barrett souhaite instaurer les contrôles au faciès, pour protéger la population irlandaise. « C’est quelque chose que la police utilise dans le monde entier pour assurer la loi et l’ordre. Les libéraux condamnent cela, mais l’absence de contrôle en France a provoqué des meurtres et du chaos (…). Tout le monde est inquiet. Nous essayons de sauver des vies. Les familles qui ont perdu des êtres chers en France sont traumatisées. Les contrôles au faciès protègent la population » a-t-il déclaré dans des propos rapportés par le Irish Times.

Justin Barret a par ailleurs annoncé que le National Party présenterait des candidats lors des prochaines élections en Irlande, et que son parti s’opposait au mariage homosexuel, mais pas aux homosexuels ; « ce qui se passe dans la vie privée des gens entre deux adultes consentants ne regarde personne, mais le mariage pour tous est lui du domaine de la sphère publique ».

Par ailleurs le National Party – qui entend expulser de nombreux immigrés d’Irlande en cas d’arrivée au pouvoir – dénonce également la dictature de l’Union Européenne, et dénonce l’ascension du multiculturalisme dans la société irlandaise. Lors de l’interview qu’il a donné à une radio irlandaise, il s’en est également pris à l’immigration d’Europe de l’Est, y compris celle de l’Union Européenne.

Lire la suite de cet article paru sur Breizh info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.