16 avril 2016

Du mensonge en politique

Par Euro Libertes

Sauf le respect dû au représentant suprême de la Nation, nul ne peut nier que François Hollande est un menteur. Il suffit pour en juger de se souvenir de sa négation effrontée de la crise qu’achevait à peine de traverser l’économie mondiale et française au moment de sa candidature en 2012 ainsi que de ses effets dévastateurs.

Quant à ses inconditionnels, qu’ils rapportent ses promesses de campagne ainsi que celles qu’il a faites depuis, à ses actes et à leurs résultats. Et prétendre qu’il ne ment pas plus qu’un autre ou que la fin justifie les moyens n’y change rien.

Mais il y a pire. François Hollande est un menteur doublé d’un mythomane. Et sa mythomanie ravageuse est partagée par tous ceux qui s’obstinent à le soutenir.

« Réenchanter le rêve français ! » Tel a été et demeure le maître mot de sa pensée. Alors que c’est à la réalité que la France, comme tous les pays du monde, est confrontée ; ce sont des actes répondant à de dures réalités et non le réenchantement d’un rêve qu’attendent les Français. Tous ne fantasment pas et ils sont de plus en plus nombreux à comprendre que l’utopie est le pire des mensonges, lorsque l’idéologie et le sectarisme s’en mêlent.

La pire des impostures est de se mentir à soi-même, mais il est plus néfaste encore : c’est entraîner ses concitoyens à faire de même. Et c’est ce qu’a fait et continue de faire François Hollande…

Il est d’ailleurs curieux que l’opposition ne dénonce pas – citation à l’appui – ce qui est objectivement une faiblesse majeure chez un dirigeant politique, a fortiori à ce niveau de responsabilité.

Et il est permis, dans le même ordre d’idée, de se demander si les homologues européens de François Hollande n’en tiennent pas compte – en se gardant bien quant à eux d’en faire état –, pour doser la confiance qu’ils peuvent accorder tant à lui-même qu’aux autres représentants de notre pays impliqués dans les décisions concernant l’Union Européenne.

Il serait intéressant à ce propos, de savoir qui, parmi les Chefs d’État des 28 pays de l’Union, est capable de mentir aussi effrontément que le nôtre et surtout, n’hésite pas à proposer le rêve à ses concitoyens comme moyens de résoudre leurs problèmes. Sachant au demeurant que les électeurs de chacun de ses pays ont les élus qu’ils méritent.