22 septembre 2018

La crise migratoire en Europe vue par Vladimir Poutine

Par Marie-Simone Poublon

 

Ce 18 septembre, interrogé sur la crise que subit l’Europe en matière migratoire, notre ami et Président russe Vladimir Poutine faisait des projections sur le devenir de la France et du vieux continent, affirmant que l’Europe ne pourra que continuer à fabriquer « son système migratoire » et accueillir des migrants… à cause de son système social et des aides qui sont accordées aux « nouveaux citoyens européens ».

En effet, les candidats à l’immigration peuvent prétendre à de nombreuses aides et avantages.

« On encourage l’immigration avec de substantielles aides sociales en Europe » insiste Vladimir Poutine.

Il suffit de voir les queues de migrants à Nantes le 17 septembre dernier ou encore le superbe accueil de la mairie de Lille en août dernier (info relayée par Grand Lille TV, cliquez ici) à 42 migrants du célèbre et triste Aquarius, d’origine soudanaise, à qui nous offrions le statut de réfugiés sur un plateau. La cérémonie fut sans aucun doute coûteuse en plus d’être chaleureuse.

Nantes : guichet d'accueil pour les migrants.

Nantes : guichet d’accueil pour les migrants.

Vladimir Poutine nous fait un appel du pied en nous encourageant à revoir les avantages associés au statut de réfugiés car « pourquoi le flot s’arrêterait-il ? » a-t-il fait remarquer.

Autrement dit « comme on fait son lit, on se couche » et nous coucher devant cette invasion ne tient pas de la prédiction, mais de la réalité !

Le Président Poutine s’exprimait en ce sens « pour autant, c’est à nos collègues en Europe de décider pour eux-mêmes et de faire au mieux pour l’Europe et pour les Européens ». Voilà qui est dit en terme diplomatique.

Décidément, on ne peut pas reprocher à Vladimir Poutine son manque de clairvoyance sur l’absence de partage de culture de nos immigrés ! Il ajoutait à ce sujet « ce sont des gens qui sont vraiment étrangers à cette culture (européenne) ».

Qui pousse nos dirigeants mondialistes à détruire l’Europe ?

Ne ratons pas nos prochaines élections européennes des nations !

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99