4 avril 2016

Alain Juppé le meilleur néocon européen d’entre eux

Par Nicolas Bonnal

 

Alain Juppé est assuré d’être élu l’an prochain, sauf si Hollande et Valls, profitant d’une nouvelle vague d’attentats, suspendent le processus électoral ; ils en sont capables et l’opinion est si hébétée qu’elle se soumettrait. Le bon Philippe de Villiers a justement parlé d’opinion assoupie. Elle semble en effet se moquer de tout (civilisation, religion, sécurité, travail), y compris même de sa survie biologique. Car elle fait confiance à l’OTAN pour la protéger contre le terroriste Iran et la méchante Russie…

Juppé fera donc 40 % des voix aux primaires, écrasant le zombi Sarkozy et le malheureux Lemaire, pourtant devenu avec Macron l’espoir de toutes les grands-mères bourgeoises de la République. Aux présidentielles, il écrasera au second tour Marine Le Pen, montrant à certains qu’ils feraient mieux de relire le texte de Mirbeau sur les élections ou bien d’aller à la pêche. Marine est la candidate rêvée pour tous les vieux briscards de la République. Avec elle, on est sûr de gagner. Il suffit de la convoquer, de hurler au fascisme et de refuser le débat.

Je n’ai aucune envie d’aller voter l’an prochain, et j’ai déjà voté avec mes pieds. La situation devient si folle partout qu’il faudra peut-être un jour franchir le pas et lever carrément l’ancre. Mais ce n’est pas la question ici. La question est : comment peut-on voter Juppé ?

Homme des grèves de 1995, Juppé est l’homme qui a détruit la Libye et lancé une première vague de réfugiés vers l’Italie. On attend un débarquement de 800 000 réfugiés pour cet été. Ce sera le « Camp des Saints » du soir au matin.

Juppé est ensuite l’homme qui a détruit la Syrie avec son vieux copain Fabius. Sept millions de déplacés, un million de morts, trois millions de réfugiés à venir. Il tempête et insulte ceux qui verraient des « colonnes » de réfugiés en Roumanie ou à Cologne. Je le rassure, je ne vois personne, je ne regarde pas la télé. On sait aussi une chose : Juppé donnera aux enjoués islamistes tout ce que nos chers socialistes leur auront refusé.

Juppé est enfin l’homme qui haïra la Russie et fera la guerre à mort avec Poutine. Devenu anti-gaulliste et néocon depuis son bref exil canadien, il est proche de la houri Hillary, celle qui dansa à la télé sur le cadavre de Kadhafi et affole par son comportement hystérique toute la gauche mondiale encore pacifiste. S’ils sont présidents ensemble et s’en prennent à la Russie, je vous conseille de louer une panic room

Il est facile de s’en prendre à un vieux bonhomme comme lui, et je ne le ferai pas. Car ce sont les électeurs français qui voteront Juppé, « ce modéré », comme un seul homme. On peut considérer que ce peuple présumé extrémiste est en fait devenu le plus veule et le plus résigné d’Europe. Le Français aura ce qu’il mérite une nouvelle fois, mais cela ne le découragera pas. Mieux, cela motivera pour donner au « meilleur d’entre nous » tous les pouvoirs pour achever de le détruire ou de le remplacer.