10 décembre 2019

La loi du talion

Par Euro Libertes

par Claudine Dupont-Tingaud, Présidente de REAGIR (Résister et agir pour la défense de nos identités)

La Conseillère Régionale de Bretagne, Catherine Blein, ex-RN – qui l’avait quitté à la suite des reproches qui lui furent faits, en 2015, pour avoir tenu des propos islamophobes et homophobes – comparaissait le 28 novembre 2019 devant le Tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor).

On lui reprochait ses propos « homophobes » dans un tweet constatant que la loi sacrée du Talion peut s’exercer en violence criminelle égalitariste… Elle avait mis en parallèle l’attentat contre deux mosquées islamiques en Nouvelle Zélande et celui commis dans une église copte en Égypte… Une parmi des centaines d’autres encore ces jours-ci !

Me Jérôme Triomphe, son défenseur, réfuta le reproche fait à sa cliente dont l’un des engagements est de secourir, d’abord, les Chrétiens d’Orient, d’ « apologie du terrorisme » comme le dénonçaient ses accusateurs : l’Association des Musulmans de France, le Conseil Français du Culte Musulman et… le Conseil Régional de Bretagne !

L’accusée tint tête et ne retira rien de ses propos malgré la menace d’une condamnation à 8 mois de prison avec sursis, 3 ans d’inéligibilité et le versement de 60 000 euros à ses adversaires.

Justice lui sera peut-être rendue pour la vérité de sa constatation, toute biblique : « Œil pour œil, dent pour dent »… et au nom de la liberté d’expression, le 23 novembre 2020 devant ce même Tribunal.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99