7 juillet 2019

Les uchronies : on aime, on déteste ou alors, on découvre !

Par Philippe Randa

« “Le nez de Cléopâtre : s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé.” Cette assertion bien connue de Pascal relève de l’uchronie, c’est-à-dire de l’histoire qui aurait été différente si un événement s’était passé autrement », rappelle Georges Feltin-Tracol dans l’avant-propos d’un passionnant numéro hors-série de la revue Réfléchir&Agir : « Uchronies : histoire contrefactuelle et mondes alternatifs » (hors-série n°4).

Hé oui ! n’est-ce pas : Et si Jeanne d’Arc n’avait pas été capturée ? Ou si elle s’était évadée ? Et si les gardes suisses avait ouvert le feu sur les premiers émeutiers de 1789 ? Et si Grouchy n’avait pas fait défaut à Napoléon à Waterloo ? Et si les forces de l’Axe avait remporté la IIe Guerre mondiale ? Et si… et si… et si… « Vaste programme » aurait peut-être tout de même dit un certain Charles De Gaulle…

Car, de tous temps, changer le passé pour modifier le présent et obtenir un futur différent a obsédé bien des écrivains, bien des cinéastes, bien des artistes…

Certes, ce Hors-série pas comme les autres n’est évidemment pas exhaustif sur la question, mais il nous offre néanmoins un panorama instructif de l’intrusion de ce genre aussi bien dans le cinéma que dans les jeux vidéos sans oublier, bien sûr, la littérature avec des portraits étonnants d’écrivains de SF, notamment les Américains Norman Spinrad et Poul Anderson ou les Français René Fallet, Jimmy Guieu et Jean-Claude Albert-Weil…

Qui l’eût crû, l’historien Jacques Bainville est même de la partie car « contrairement à ce que l’on pourrait penser, (son livre) “Les Conséquences de la paix” est un ouvrage authentiquement uchronique », ainsi que le démontre Pierre-Adrien Dumonteil.

Les uchronies, on aime ou on déteste… ou alors, on découvre, mais ce numéro Hors série est un privilège réservé aux abonnés et couplé avec le numéro 62 de R&A titré « L’Amérique de Trump » ; il n’est pas vendu séparément ni en kiosque.

Alors, abonnez-vous et soutenez ainsi un des meilleurs magazines dissidents de notre époque, bien réel, lui, car nullement uchronique ! (cliquez ici).

hors-série de la revue Réfléchir&Agir : « Uchronies : histoire contrefactuelle et mondes alternatifs. »

hors-série de la revue Réfléchir&Agir : « Uchronies : histoire contrefactuelle et mondes alternatifs. »

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99