« Mussolini travailleur infatiguable, socialiste et fasciste,
humble chef de famille et potentat, lucide et illuminé, froid et désemparé,
Mussolini vivant, rĂ©animĂ© par son fils Vittorio, son propre sang  »

Entretien avec Philippe Randa qui vient de rĂ©Ă©diter Mussolini intime aux Éditions DĂ©terna ; livre Ă©crit par le fils du Duce Vittorio Mussolini.

(Propos recueillis par Aliénor Marquet)

Vittorio Mussolini.

Vittorio Mussolini.

Il y a prĂšs d’un siĂšcle apparaissait un nouveau vocabulaire politique : celui du fascisme dont les idĂ©es devaient marquer le XXe siĂšcle en lettres de feu et de sang.

DĂ©couvrir le crĂ©ateur du fascisme, c’est prĂ©cisĂ©ment ce Ă  quoi nous convie Vittorio Mussolini, le fils du dictateur italien. DĂ©couvrir Mussolini au quotidien, son vĂ©cu au jour le jour en famille, racontĂ© au grĂ© d’une mĂ©moire qui, volontairement, nĂ©glige l’homme public pour mieux cerner le souvenir du « Padre ». Il s’agit vĂ©ritablement, comme le titre du livre l’indique de Mussolini dans l’intimitĂ©.

Ce livre est aussi celui de l’histoire d’une famille trùs forte, trùs unie, trùs italienne, dont le nom domina un pays tout entier pendant plus de vingt ans


Nettement divisĂ©e en deux clans, celui des hommes et celui des femmes, cette « famiglia » typique, que l’on aurait fort bien pu croiser dans les faubourgs de Marseille ou de New York voici encore trente ou quarante ans, possĂšde son histoire propre, fondĂ©e sur la misĂšre, l’opiniĂątretĂ©, le courage et l’espĂ©rance, qui sont le lot des Ă©migrĂ©s. Mussolini qui rĂȘva de l’AmĂ©rique partit finalement Ă  la conquĂȘte de son propre pays. C’est chez lui qu’il fit fortune.

Voici Mussolini et ses femmes – Ă©pouse, filles ou maĂźtresses – construisant simultanĂ©ment sa propre lĂ©gende, l’histoire de sa patrie et le bonheur fragile de sa famille. Mussolini travailleur infatiguable, socialiste et fasciste, humble chef de famille et potentat, lucide et illuminĂ©, froid et dĂ©semparĂ©, Mussolini vivant, rĂ©animĂ© par son fils Vittorio, son propre sang.

Ce fils, Vittorio, Ă©tait rĂšs proche de son pĂšre, notamment durant la RĂ©publique de Salo ; il l’accompagnait jusque chez le FĂŒhrer


En effet, ce fut le cas notamment aprĂšs la libĂ©ration par Otto Skorzeny, en septembre 1943 de Mussolini, prisonnier au Grand HĂŽtel du Campo Imperatore. Vittorio rejoignit son pĂšre directement au grand quartier gĂ©nĂ©ral du FĂŒhrer oĂč celui-ci demanda au Duce de retourner en Italie afin d’y reprendre le Pouvoir. Le 16 septembre suivant, celui-ci annonça Ă  la radio : « À partir d’aujourd’hui, je reprends la direction suprĂȘme du fascisme en Italie. »

Ce fils Vittorio, qui Ă©tait-il ?

PassionnĂ© de cinĂ©ma, Vittorio Mussolini (1916-1996) dirigea le magazine CinĂ©ma et fut prĂ©sident de la maison de production, l’Alliance CinĂ©matographique Italienne. À la mort de son frĂšre Bruno en 1941, il hĂ©rita de la prĂ©sidence de la FĂ©dĂ©ration de boxe italienne. Durant la rĂ©publique de Salo, il s’activa pour la reconstruction d’un gouvernement fasciste en Italie. Producteur de films, scĂ©nariste dans les annĂ©es 1940, il s’exila en Argentine oĂč il vĂ©cut sans plus s’occuper de cinĂ©ma. Revenu en Italie en 1967, il y passa le reste de ses jours.

Mussolini intime, Vittorio Mussolini, Ă©ditions DĂ©terna, collection « Documents pour l’Histoire », 212 pages, 25 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

Mussolini Intime, Vittorio Mussolini (Ed. DĂ©terna).

Mussolini Intime, Vittorio Mussolini (Ed. DĂ©terna).

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99