3 juillet 2018

Le 1er juillet

Par Richard Dessens

1er juillet 776 av. J.-C. : Naissance des Jeux Olympiques. Leur nom vient de ce qu’ils ont lieu à Olympie, sanctuaire consacré à Zeus, le roi des dieux.

1er juillet 23 av. J.-C. : Auguste reçoit la puissance tribunitienne à vie. Acte de naissance de facto de l’Empire romain.

Hugues Capet.

Hugues Capet.

1er juillet 987 : Hugues Capet élu roi des Francs. Le 1er juillet 987, à Noyon, les grands seigneurs de Francia occidentale offrent la couronne royale au comte de Paris Hugues Capet. Il est sacré deux jours plus tard dans la cathédrale de Reims par l’évêque de Reims, Adalbéron, et devient roi sous le nom d’Hugues 1er. Naissance de la dynastie capétienne.
1er juillet 1097 : La bataille de Dorylée

Après la prise de Nicée, sur la rive asiatique du Bosphore, les combattants de la première croisade, conduits par Godefroy de Bouillon, Tancrède de Hauteville et Bohémond de Tarente, se dirigent vers Dorylée où les attend le sultan de Roum. Ce dernier, qui a exterminé sans trop de mal la croisade populaire à Civitot l’année précédente, espère récidiver son exploit.

Le 1er juillet 1097, il tend une embuscade à l’avant-garde des croisés en zone montagneuse. Dans un premier temps, Bohémond de Tarente et ses chevaliers sont submergés. Ils forment un cercle en attendant des renforts. L’arrivée de Godefroy de Bouillon renverse la situation. Le sultan se retranche sur des hauteurs censées être imprenables. Mais les croisés attaquent sa position par quatre côtés en même temps. Les Turcs sont défaits.

1er juillet 1690 : Le maréchal de Luxembourg remporte la première bataille de Fleurus

Le 1er juillet 1690, au plus fort de la guerre de la Ligue d’Augsbourg, le maréchal de Luxembourg remporte à Fleurus, près de Charleroi (Belgique actuelle), une magnifique victoire sur les Européens alliés contre Louis XIV.

1er juillet 1751 : Naissance de l’Encyclopédie

Le 1er juillet 1751 paraît le premier volume de l’Encyclopédie, précédé du Discours préliminaire de d’Alembert. C’est le début d’une aventure éditoriale sans précédent qui va bousculer les idées reçues en France et dans toute l’Europe. Beaucoup de penseurs et philosophes vont y être mêlés : Diderot, Voltaire, Rousseau, Helvétius… La marquise de Pompadour et le directeur de la Librairie Malesherbes lui apportent leur soutien.

1er juillet 1901 : La loi sur les associations

Le 1er juillet 1901, le président du Conseil Pierre Waldeck-Rousseau a fait voter une loi sur les associations encore bien connue de tous les créateurs d’associations sans but lucratif. Cette loi établit la liberté d’association mais son article 13 fait une exception pour les congrégations religieuses en soumettant leur création à une autorisation préalable. Interprétée de façon restrictive par le Conseil d’État dès l’année suivante, elle va porter à son paroxysme le conflit entre l’Église et la République.

1er juillet 1968 : Traité de non-prolifération nucléaire

Le premier traité de non-prolifération nucléaire (TNT) est signé le 1er juillet 1968. Par ce texte approuvé par quarante nations, les cinq puissances officiellement détentrices de l’arme nucléaire s’engagent à ne pas diffuser la technologie à d’autres États. Ces puissances sont les États-Unis, l’URSS (aujourd’hui la Russie), la Chine populaire, le Royaume-Uni et la France.

Israël, le Pakistan et l’Union indienne se sont abstenus de le signer pour se ménager la possibilité légale de développer leur propre armement nucléaire, ce qu’ils ne se sont pas privés de faire ! La Corée du nord s’est retirée du TNP le 10 juillet 2003 pour elle aussi développer son propre armement nucléaire.

Naissances

Gottfried Wilhelm von Leibniz

1er juillet 1646 à Leipzig (Allemagne)

George Sand

1er juillet 1804 à Paris

Décès

Louis-Ferdinand Céline

27 mai 1894 à Courbevoie – 1er juillet 1961 à Meudon

Louis-Ferdinand Céline, de son vrai nom Destouches, est l’un des plus grands auteurs français du XXe siècle (Voyage au bout de la nuit, Mort à crédit).

Curieusement, aucun de ces évènements n’est commémoré ce 1er juillet, parmi les dates majeures dignes de notre mémoire. D’autres priorités idéologiques ou sportives essentielles en occultent probablement la portée.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.