10 décembre 2017

Parment – Brèves d’Europe – décembre (01)

Par Patrick Parment

 

Union européenne. Après un an et demi de tergiversations, les États-membres de l’UE ont approuvé, à la majorité qualifiée, la réautorisation du glyphosate pour cinq ans. Ce principe actif, le plus utilisé dans le monde comme herbicide, notamment dans le Roundup de Monsanto, est au cœur d’une virulente bataille politique à Bruxelles.

Monsanto

C’est le basculement de l’Allemagne, qui s’était jusqu’alors abstenue, qui a fait pencher la balance en faveur de cette nouvelle autorisation. Au détriment de la volonté française. Exit le « couple franco-allemand » tant loué par Emmanuel Macron.

La Banque de développement de la Chine va mettre à la disposition des pays d’Europe centrale et orientale 2 milliards d’euros dans le cadre d’une association interbancaire, a expliqué Li Keqiang, premier ministre chinois. S’y ajoutera un milliard d’euros abondant un fonds d’investissement, essentiellement tourné vers cette région du Vieux Continent.

Lors d’une réunion à Budapest avec les responsables chinois, le premier ministre grec, Alexis Tsipras a déclaré : « La nature a horreur du vide. Ces dernières années, l’Europe a eu comme priorité d’imposer aux Grecs une punition, par l’austérité. Il n’était pas question d’investir. Pour d’autres, la Grèce était très attirante, et les Chinois ont saisi cette occasion pour investir. »

De son côté le Hongrois Peter Szijjarto, ministre des Affaires étrangères, s’agissant des pays d’Europe de l’Est, a déclaré : « Dans cette région, nous regardons le rôle majeur de la Chine dans le nouvel ordre mondial comme une opportunité plutôt qu’une menace. »

OTAN. Si la coalition occidentale n’a jamais trop brillé dans la défense de l’Europe contre l’invasion ottomane, elle semble avoir trouvé un moyen original et bon marché de se rattraper.

En désignant les chefs d’État turcs comme « ennemis » lors d’un exercice de l’OTAN, elle a réussi à faire sortir l’explosif président Erdogan de ses gonds. Du coup, Ankara a immédiatement retiré son considérable effectif de 40 soldats des manœuvres en cours en Norvège.

Russie. Le président russe Vladimir Poutine a promulgué samedi 25 novembre la loi permettant de classer des médias comme « agents de l’étranger », en réaction à l’obligation faite à la chaîne russe RT de s’enregistrer sous cette appellation aux États-Unis.

Angleterre. C’est officiel. Le royaume, plus très uni ces derniers temps, s’est arrêté de respirer un instant à l’annonce des fiançailles officielles du prince Harry et de l’actrice Meghan Markle. Le mariage est prévu pour le printemps.

C’est une métisse de mère afro-américaine et d’un père d’origine hollandaise et irlandaise. C’est une femme divorcée de 36 ans, mariée sept ans à un producteur et ayant vécu deux ans durant avec un chef cuisinier. Harry n’est que 5e dans l’ordre de succession au trône.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.