18 janvier 2019

Brèves d’Europe

Par Patrick Parment

Allemagne. Face à une pénurie de candidats, l’armée allemande envisage de recruter des spécialistes issus d’autres États membres de l’UE, a expliqué le chef d’État-Major de la Bundeswehr.

Logo Bundeswehr

Un enfant de neuf ans, pas du tout content de ses cadeaux de Noël a appelé la police. Peu occupés ce jour-là, les officiers ont décidé de jouer le jeu et de se rendre à son domicile pour constater les dégâts et tenter de le calmer. Le jeune homme leur a expliqué qu’il n’avait pas du tout reçu les jouets qu’il avait commandés pour Noël.

Angleterre. Le ministre britannique de la Défense Gavin Williamson a annoncé que 3 500 militaires se tiendraient « prêts » à intervenir si le pays sortait de l’Union européenne sans accord. Autrement dit brutalement.

Espagne. Avec près de 60 000 arrivées recensées depuis le début de l’année, soit 130 % de plus qu’en 2017 – et au moins 759 personnes mortes durant la traversée, l’Espagne fait face à un afflux de migrants sur ses côtes. C’est le nombre de mineurs isolés qui posent le plus de problème. « À 93 %, ce sont des garçons et, dans plus de 80 % des cas, des Marocains âgés de 16 à 18 ans », résume la secrétaire d’État aux affaires sociales, Ana Lima.

Italie. Après un premier refus de Malte, les ports italiens seront également fermés aux quelque 310 migrants, dont des femmes enceintes, sauvés vendredi 21 décembre en Méditerranée par l’ONG espagnole Proactiva Open Arms « Pour les trafiquants d’êtres humains et pour ceux qui les aident, la fête est terminée », a déclaré sur son compte Twitter le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini.

Russie. Les deux TU-160 – un bombardier lourd conçu durant la guerre froide – qui se sont rendus au Vénézuela pour une visite d’amitié « rien de plus » a provoqué quelques réactions hystériques aux États-Unis. D’autant que les deux TU-160 ont effectué des manœuvres au-dessus de la mer des Caraïbes durnat un vol de dix heures (près de 10 000 km en rond !).

Suède. Voici trois mois que ce pays n’a plus de gouvernement. Les Démocrates de Suède y comptent 62 députés. Or aucune formation politique ne veut s’associer à ce parti d’extrême droite. Les blocs de gauche (144 députés) et de droite (143), par ailleurs, ont fait des scores très proches, et ne peuvent pas gouverner seuls. Les nationalistes détiennent la clé.

Andreas Norlén, le président du Parlement, a donc décidé de donner du temps aux partis politiques suédois, tout en les mettant devant cette menace imminente de nouvelles élections. Sauf qu’en cas d’élection, il y a de fortes chances pour que les Démocrates de Suède affichent une belle progression.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99