6 avril 2023

Brèves d’Europe

Par Patrick Parment

Union européenne. Afin d’aider l’Ukraine, le Conseil des ministres de l’Agriculture avait décidé de lever les barrières douanières, quotas et autres restrictions afin de faciliter leur entrée sur le marché unique.

Sauf que l’arrivée de produits agricoles ukrainiens libres de droits de douane dans les pays d’Europe orientale pénalise les paysans locaux. Les Ving Sept examinent les moyens de les dédommager.

Les ministres de la Défense de l’Union européenne ont validé le dispositif financier destiné à la fois à accélérer l’envoi de munitions à l’Ukraine et à soutenir l’industrie de l’armement afin de remplir les stocks des armées européennes.

La Commission européenne s’est engagée à verser un milliard d’euros à la Turquie et à la Syrie pour la reconstruction du pays à la suite du séisme qui a fait des milliers de morts de part et d’autre.

Dilemme : L’UE cherche à inclure dans ses accords de libre-échange des clauses sévères sur l’environnement et les droits humains. Mais les pays en développement y voient une forme d’impérialisme réglementaire. Et risquent de se tourner vers Pékin.

Angleterre. Un nouveau rapport indépendant sur la police de Londres dresse un constat très sombre. Celle-ci serait raciste sexiste et homophobe. Ce rapport note, entre autres, que « malgré la présence de quelques officiers supérieurs expérimentés, c’est un personnel inexpérimenté et surchargé qui s’occupe de la protection de l’enfance, des viols et des délits sexuels graves ».

Russie. Un mandat d’arrêt a été lancé contre Vladimir Poutine par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre perpétrés en Ukraine. Sauf que la Russie ne fait pas partie des pays parties prenantes dans la CPI.

Vladimir Poutine a effectué un déplacement en Crimée pour le 9e anniversaire de son annexion par Moscou. C’est sa première visite près de sa ligne de front de Kherson. Histoire de bien montrer que la Crimée est russe.

L’accord quadripartite portant sur l’exportation de céréales ukrainiennes via les ports de la mer Noire a été reconduit pour 120 jours. Moscou entend le limiter à 60 jours.

Mais l’ambassadeur russe auprès des Nations unies, Vassily Nebenzia, a déclaré que l’UE, le Royaume-Uni et les États-Unis disposaient de deux mois pour lever les sanctions visant le secteur agricole russe s’ils souhaitaient que l’accord céréalier soit maintenu.

À Moscou, le président chinois Xi-Jipping et Vladimir Poutine ont multiplié les gestes d’amitié le premier jour de leur rencontre le 20 mars. Malgré la guerre en Ukraine, la Chine et la Russie ont renforcé leur relation diplomatique, commerciale et énergétique.

Suite à leur rencontre, Russes et Chinois ont signé une déclaration qui accuse les États-Unis de « saper » la paix mondiale et se disent « préoccupés de l’influence grandissante de l’Otan en Asie » et précisant que jamais une guerre nucléaire ne doit avoir lieu.

Suède. L’État va à son tour être traîné devant les tribunaux pour inaction climatique, une première pour le pays nordique. La plainte a été déposée par l’association Aurora et la justice suédoise a accepté d’instruire le procès. Greta Thunberg figure parmi les signataires.

Suisse. Conséquence dramatique du rachat du Crédit Suisse par UBS, des dizaines de milliers de postes sont menacées. À eux deux, ils emploient 120 000 personnes à travers le monde dont 37 000 en Suisse. 12 000 emplois seraient menacés dans le pays. Un gros choc.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne