27 décembre 2018

Nos soldats, ces héros

Par Jean-Pierre Brun

Lorsque le feu menace d’embraser toute la maison, tout porteur de seau d’eau doit être encouragé.

Valeurs Actuelles publie ce mois-ci un numéro hors série consacré aux grandes heures de l’armée française : « Nos soldats ces héros ».

Nos soldats ces heros valeurs actuelles

À l’heure où le destin du pays peut notamment se jouer sur l’insuffisance des moyens mis à la disposition de notre armée pour faire face à toutes les missions qui lui sont confiées et surtout aux périls qui nous guettent mais que taisent les autorités suprêmes de l’État, il est bon que soient rappelés les éminents services rendus à la France par des soldats, le plus souvent tombés dans l’oubli.

En ces temps désolants où l’intelligentsia n’évoque nos aînés que pour réclamer une repentance rédemptrice qui lavera la République de leurs sanglants méfaits, il serait utile de célébrer l’héroïsme de beaucoup d’entre eux tombés au champ d’honneur pour la plus grande gloire de la Patrie.

— Dites, donc Brun, vous donnez dans le pompiérisme le plus lourdingue.

— Objection, votre honneur, j’ai sciemment pesé mes mots sur un trébuchet de pharmacien. Vous allez comprendre pourquoi…

À longueur de débats audio ou télévisuels, il est fait référence à un sac fourre-tout contenant des principes républicains, rarement inventoriés, et dont le vulgum pecus se bat l’œil. Mais qui évoque encore la Patrie, sa gloire, ou l’héroïsme de ses défenseurs ? Les manifestations de la Grande Guerre et les débats qui les ont accompagnées, ont davantage parlé de pauvres bougres, victimes d’une gigantesque boucherie que de héros tombés à ce désormais insupportable champ d’honneur devenu médiatiquement parlant « un champ d’horreur ».

Vous m’objecterez, à juste titre d’ailleurs que, à l’heure d’une mondialisation galopante, on ne saurait défendre quelque chose qui ne devrait plus exister à très court terme. J’ajouterai pourtant, qu’à cette même heure, une autre menace, tout aussi galopante se précise et que les prétendues institutions extra-étatiques ne sauront nous en protéger. Alors notre armée sera de nouveau à l’affiche de ce remake au sujet inépuisable, « L’éternel recours ».

Pour nous redonner du cœur à un ouvrage qui s’annonce des plus rudes, précipitons-nous chez notre distributeur de presse acheter une poignée de cette excellente revue que nous glisserons au matin de Noël dans les petits souliers du professeur d’histoire le plus proche, de notre maire, de notre curé, voire de notre député, pour leur rappeler ou leur apprendre ce que sont les vraies vertus patriotiques sans lesquelles nous ne saurions résister.

Un grand merci à Arnaud Folch et à ses contributeurs. Ils nous auront permis, grâce à ce cordial de l’âme, de passer les fêtes de fin d’année avec un moral pour une fois légèrement au-dessus de nos chaussettes.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99