Auteur : Louis-Christian Gautier

Louis-Christian Gautier, diplômé en histoire médiévale et de l’Enseignement Militaire Supérieur Scientifique et Technique (option histoire), a été rédacteur et conseiller éditorial de la revue "Aventures de l’Histoire". Il est l’auteur de plusieurs livres sur les Templiers et la IIe Guerre mondiale. Dernier livre paru : "1914-1918 : les faits têtus de la Grande Guerre" aux éditions Dualpha.
12 septembre 2016

L’Albionide, ou l’Anglais démasqué : poème héroï-comique

Louis-Christian Gautier propose aux lecteurs d’EuroLibertés un « récit historique » en plusieurs épisodes : « Naissance de la propagande de guerre : un “incident de frontière” à l’origine de celle de Sept Ans (1756-1763) et ses conséquences inattendues, lointaines et actuelles. »   Récit de l’anglophobie (épisode 1), cliquez ici. ; Récit de l’anglophobie (épisode 2), cliquez ici.   Les Anglais étaient en permanence comparés aux Carthaginois avides et […]

11 septembre 2016

Les Anglais : « peuple étranger à l’humanité, qui doit disparaître »

Louis-Christian Gautier propose aux lecteurs d’EuroLibertés un « récit historique » en plusieurs épisodes : « Naissance de la propagande de guerre : un “incident de frontière” à l’origine de celle de Sept Ans (1756-1763) et ses conséquences inattendues, lointaines et actuelles. »   La mort d’un officier français instrumentalisée, Récit de l’anglophobie (épisode 1), cliquez ici.  Le malheureux Jumonville n’aurait sans doute pu imaginer qu’il passerait à la postérité […]

10 septembre 2016

La mort d’un officier français instrumentalisée

Louis-Christian Gautier propose aux lecteurs d’EuroLibertés un « récit historique » en plusieurs épisodes : « Naissance de la propagande de guerre : un “incident de frontière” à l’origine de celle de Sept Ans (1756-1763) et ses conséquences inattendues, lointaines et actuelles. »   La mobilisation des énergies nationales n’est pas une invention de la Révolution française, l’utilisation de la propagande de guerre et l’appel aux sentiments patriotiques et xénophobes […]

16 juillet 2016

Paroles de soldats

Depuis que j’avais quitté le service, je n’ouvrais plus un livre traitant de l’armée française contemporaine, persuadé de n’y trouver que du « militairement correct ». Quant à la « grande » presse elle ne s’intéressait brièvement au sujet que pour annoncer des pertes, et plus longuement pour se régaler des « scandales » (i.e. « abus sexuels » en Afrique subsaharienne).