Auteur : Joël Zaremba

Joël Zaremba est né à Revin (08) en 1953. Amoureux de sa forêt, grand amateur de champignons, bercé par le rock’ n’ roll, animé par le ballon rond, ses livres cultes de chevet sont signés Pierre Desproges, Pierre Dac ou encore Jean Yanne. Libre penseur depuis toujours, rebelle, il écrit des chroniques désobéissantes pour Eurolibertés.
23 avril 2017

Troubles mentaux, troubles coupables !

La France est malade, ce n’est pas moi qui le dis. Une étude parue en 2012 dans le Huffington Post (1), affirmait déjà que 12 millions de Français souffraient de troubles mentaux, soit 18,5 % de la population chez les adultes.

Partager :
26 janvier 2017

Macron le produit fictif

Sans les médias français, la candidature de Macron n’existerait même pas. Mais ces médias ne sont eux-mêmes que les outils, bien rémunérés, du système.

Partager :
23 janvier 2017

Primaire gauche

Encore une gifle, va-t-il porter plainte ? Coulé le capitaine de pédalo. Coulé le second. Bien sûr, rien n’est réglé pour le peuple. Le pays est à terre. La misère s’étend. L’envahisseur prospère. Mais il y a une limite à ne pas dépasser quand on se moque du peuple. Ceux-là, et leurs complices journalistes et syndicalistes achetés l’ont fait. Dehors a dit la voix du peuple. […]

Partager :
12 janvier 2017

Sachons reconnaître un socialiste

Alors que l’on croise moins fréquemment le socialiste sur les trottoirs par ces temps de fin de règne, car il est honteux et se cache, il est devenu nécessaire de le reconnaître avec un œil exercé lorsqu’il apparaît. Vous êtes nombreux, amis lecteurs, avides de ré-information à me demander comment.

Partager :
30 décembre 2016

N’allez pas à Lille !

Cette tribune libre n’engage bien évidemment que son auteur et sa mauvaise humeur…  Chers touristes, que vous soyez français, belges, hollandais, roumains, syriens ou autres, je vous livre, car je suis généreux, seize bonnes raisons d’éviter la métropole européenne. Le maire s’appelle Martine Aubry. Le grand stade s’appelle Pierre Mauroy. Les impôts fonciers sont exorbitants. Le nouveau plan de circulation kafkaïen isole le centre-ville. Le […]

Partager :
9 novembre 2016

Dites-moi si je me Trump

Hilary Clinton était la candidate des noirs américains, des lobbys homosexuels californiens, des mafias portoricaines, des illuminés new-yorkais et du soutien à l’Arabie Saoudite… Si l’écologie c’est bien, fermer les usines américaines n’aurait conduit qu’à les ouvrir en Chine.

Partager :