par Roland Hélie, Directeur de SynthÚse nationale

Une fois de plus, comme samedi de la semaine derniĂšre, le sinistre ministricule Castaner a piteusement essayĂ© hier de mettre sur le dos de « l’ultra droite »les scĂšnes de violences qui ont Ă©maillĂ© les manifestations de Gilets jaunes. Il s’agit lĂ  d’une vĂ©ritable imposture.

La tarte Ă  la crĂšme du « complot d’extrĂȘme droite », maintes fois servie par les cĂ©nacles de paranos incapables qui depuis des dĂ©cennies servent de « gouvernements » Ă  la France et relayĂ©e par la presse aux ordres, ne fait plus son effet escomptĂ©. Castaner a beau essayer de la remettre sur la table, plus personne n’est dupe.

Le 24 novembre, sur les 140 interpelĂ©s, n’en dĂ©plaise au pouvoir chancelant, aucun n’Ă©tait fichĂ© « extrĂȘme droite ». Samedi 1er dĂ©cembre, ceux qui ont saccagĂ© en toute impunitĂ© et devant les camĂ©ras de tĂ©lĂ©vision l’Arc de Triomphe ou brĂ»lĂ© des voitures dans Paris n’Ă©taient pas des nationalistes. C’Ă©tait, d’une part, les supplĂ©tifs d’ultra gauche du ministĂšre de l’IntĂ©rieur envoyĂ©s par Castaner et sa clique pour discrĂ©diter le soulĂšvement populaire et, d’autre part, les bandes ethniques venues en dĂ©coudre et, Ă©ventuellement, « faire leurs provisions » Ă  moindre frais. Assez de mensonges, le jour approche oĂč ces tristes sires devront enfin rendre des comptes.

L’extrĂȘme gauche mĂ©lanchoniste et son excroissance intitulĂ©e « antifa » ne sont que les petits domestiques serviles du Parti de la Finance mondialisĂ©e incarnĂ© par Macron, Castaner et consort… Ils sont lĂ  pour exĂ©cuter les basses Ɠuvres que leur commandent leurs maĂźtres. Rien de tel qu’un gauchiste internationaliste pour servir les intĂ©rĂȘts d’un financier mondialiste. Cette mascarade a assez durĂ©e…

Seul le gouvernement porte la responsabilité des événements :

‱ En conduisant le peuple français Ă  la prĂ©caritĂ© en multipliant les taxes et les vexations, il a suscitĂ© la juste et saine colĂšre des Gilets jaunes. Et lorsque l’on tabasse son peuple, il ne faut pas s’Ă©tonner que celui-ci rĂ©agisse parfois de maniĂšre violente. Cela, Macron ne l’a visiblement pas appris Ă  l’Ă©cole (fut-elle de la rĂ©publique)…

‱ En ayant laissé se dĂ©velopper une immigration incontrĂŽlĂ©e engendrant dans les banlieues des bandes de racailles semi-sauvages qui font rĂ©gner la terreur et qui sont complĂštement dĂ©pourvues de toute Ă©ducation, il ne faut pas s’Ă©tonner que celles-ci viennent saccager les villes et piller les magasins…

‱ En envoyant ses sbires gauchistes provoquer des dĂ©bordements, le pouvoir joue aux apprentis sorciers… Avec de telles sottises, il ne faut pas s’Ă©tonner si l’on se retrouve dans une situation qualifiĂ©e « d’insurrectionnelle ».

Et les nationalistes dans tout cela ?

Conscients de leur rĂŽle d’aiguilleurs du peuple, les nationalistes Ă©taient bien-sĂ»r prĂ©sents hier, Ă  Paris comme dans plusieurs villes de province, pour expliquer au Gilets jaunes que, au-delĂ  de leur lĂ©gitime rĂ©volte, c’est une vĂ©ritable rĂ©volution qu’il faut prĂ©parer. Une rĂ©volution nationale, sociale, populaire et identitaire… Au-delĂ  du combat contre le fiscalisme, il faut informer les Français que le gouvernement veut nous imposer le grand remplacement. D’un cĂŽtĂ© on Ă©trangle les Français, de l’autre on laisse la France  recevoir des populations venues de partout. Dernier exemple : le gouvernement s’apprĂȘte, en toute discrĂ©tion (Ă  croire que les Ă©meutes tombent Ă  pic pour faire passer la pilule), Ă  ratifier, les 10 et 11 dĂ©cembre prochains Ă  Marrakech) le pacte de l’ONU sur les migrants qui lĂ©gitimera une immigration encore plus massive vers l’Europe.

SynthĂšse nationale a publiĂ© un tract cliquez là qui a Ă©tĂ© abondamment distribuĂ© dans les cortĂšges (et qui le sera Ă  nouveau dans les prochains) pour expliquer aux manifestants le soutien que les nationalistes apportent Ă  leur action. L’accueil enthousiaste que nous ont rĂ©servĂ©s les Gilets jaunes montre que ceux-ci ont pris conscience du vĂ©ritable combat qu’il faut mener. Nous n’en sommes plus au stade des nĂ©gociations ou des compromis. Le SystĂšme est au bout du rouleau. Il n’y a plus rien Ă  attendre. Il faut une vĂ©ritable rupture avec les dogmes qui sont ceux des politicards, de gauche comme « de droite », qui se partagent depuis trop longtemps le pouvoir. Il faut que notre pays retrouve son indĂ©pendance vis Ă  vis des conglomĂ©rats multinationaux, il faut une politique au service de la France et des Français d’abord.

Le tract distribué ce samedi  dans les manifs cliquez ici 

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99