Cette tribune libre n’engage bien Ă©videmment que son auteur et sa mauvaise humeur
 

Chers touristes, que vous soyez français, belges, hollandais, roumains, syriens ou autres, je vous livre, car je suis gĂ©nĂ©reux, seize bonnes raisons d’éviter la mĂ©tropole europĂ©enne.

  1. Le maire s’appelle Martine Aubry.
  2. Le grand stade s’appelle Pierre Mauroy.
  3. Les impĂŽts fonciers sont exorbitants.
  4. Le nouveau plan de circulation kafkaĂŻen isole le centre-ville.
  5. Le centre-ville n’est animĂ© que par Monsieur CyclopĂšde et les trottinettes. C’est viril !
  6. Le stationnement trĂšs payant n’est possible qu’en dĂ©voilant l’identitĂ© de votre vĂ©hicule. C’est la liberté !
  7. Les gens sont moches.
  8. Le temps est moche et ça pue quand il va pleuvoir.
  9. Les putes sont moches.
  10. Les bidonvilles se multiplient sur les derniers espaces verts.
  11. Les chauffeurs de bus sont désagréables.
  12. Les cafetiers sont désagréables.
  13. Les passants sont désagréables.
  14. Les agents municipaux sont désagréables.
  15. Le métro est mal fréquenté.
  16. Vladimir Poutine n’y vient jamais !

Alors, amis touristes, foutez le camp, allez voir ailleurs ou restez chez vous !

Sachez combien je suis sensible à vos remerciements qui me vont droit au cƓur.

Aussi je vous dis à trùs bientît pour d’autres conseils.

Et pourtant le Nord est accueillant.

Étonnant non ?

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Joël Zaremba

JoĂ«l Zaremba est nĂ© Ă  Revin (08) en 1953. Amoureux de sa forĂȘt, grand amateur de champignons, bercĂ© par le rock’ n’ roll, animĂ© par le ballon rond, ses livres cultes de chevet sont signĂ©s Pierre Desproges, Pierre Dac ou encore Jean Yanne. Libre penseur depuis toujours, rebelle, il Ă©crit des chroniques dĂ©sobĂ©issantes pour EurolibertĂ©s.

Articles similaires