AprĂšs 4 mois de cavale et un nombre ahurissant de perquisitions dans l’équivalent marseillais de la Belgique : Mollenbeek, haut-lieu bruxellois de l’islam, la police a capturĂ© vivant l’un des tueurs de novembre dernier, plus exactement celui qui a poussĂ© d’autres musulmans Ă  tuer, tout en se dĂ©filant lui-mĂȘme.

On savait dĂ©jĂ  qu’il s’était dĂ©barrassĂ©, dans une poubelle, des pains d’explosifs qu’il transportait dans la folle soirĂ©e du 13 novembre et qu’il Ă©tait rentrĂ© en Belgique, grĂące Ă  la complicitĂ© d’un ou de plusieurs islamistes de Mollenbeek, sa commune natale. On peut imaginer que Salah Abdeslam avait prĂ©mĂ©ditĂ© le dĂ©lestage de sa ceinture islamique de chastetĂ©, en plein accord avec ses amis musulmans, puisque ceux-ci non seulement ne l’ont pas Ă©gorgĂ©, mais sont venus le chercher en France, en dĂ©pit de barrages
 dont l’efficacitĂ© fut, Ă  l’évidence, toute relative.

Depuis cette capture qui ne fut pas trop pĂ©rilleuse pour les policiers, puisque le djihadiste s’est rendu dĂšs qu’il a Ă©tĂ© localisĂ©, nos pitres mĂ©diatiques rivalisent d’ingĂ©niositĂ© psychologique (en attendant, on peut l’imaginer, de pouvoir interviewer divers psychanalystes bien parisiens) pour expliquer « son geste », « son degrĂ© de rĂ©cupĂ©ration par la sociĂ©té », « sa rĂ©sistance au conditionnement islamique », etc.

En fait, prĂ©cieux et prĂ©cieuses ridicules de notre sociĂ©tĂ© molle et aveulie par une trop longue paix : Salah a poussĂ© d’autres crĂ©tins islamiques Ă  s’offrir en Holocauste au dĂ©nommĂ© Allah en tuant un maximum « d’infidĂšles », mais Salah n’était lui-mĂȘme qu’un lĂąche.

Et comme tel, il va gazouiller n’importe quoi Ă  ses interrogateurs, leur disant ce qu’ils souhaitent entendre et au besoin ce qu’on lui fera comprendre qu’il a intĂ©rĂȘt Ă  dire. Dans quelques mois ou annĂ©es, une fois levĂ© son isolement, un autre fou d’Allah lui fera la peau, vengeant sans l’avoir voulu les victimes françaises du 13 novembre 2015, puisqu’aussi bien la peine de mort n’existe plus en France.

A propos de l'auteur

Bernard Plouvier

Ancien chef de service hospitalier, spĂ©cialisĂ© en MĂ©de­cine interne.Il est auteur de nombreux livres historiques (L’énigme Roosevelt, faux naĂŻf et vrai machiavel ; La tĂ©nĂ©breuse affaire Dreyfus ; Hitler, une biographie mĂ©dicale et politique ; Dictionnaire de la RĂ©volution française,
) et d'essais (RĂ©flexions sur le Pouvoir. De Nietzsche Ă  la Mondialisation ; Le XXIe siĂšcle ou la tentation cosmopolite ; Le devoir d’insurrection,
). Il a Ă©tĂ© Ă©lu membre de l’AcadĂ©mie des Sciences de New York en mai 1980.

Articles similaires