Quelle bonne idĂ©e de relocaliser la fabrication des mĂ©dicaments en France ; cela devient une priorité ! Mais c’est du nationalisme ça, non ?

Bon, c’est une bonne idĂ©e, une rĂ©action face Ă  l’incident, parfait !

Cependant, gouverner, c’est prĂ©voir !

Un autre virus va cependant un jour prochain parachever le chef-d’Ɠuvre : un virus informatique qui nous couperait internet par exemple !

virus informatique

La population, dĂ©jĂ  privĂ©e de dĂ©placements, de plaisir, de travail, de contacts, se verra privĂ©e d’échanges, d’informations autres que celles vomies par Radio-gouvernement. LĂ , le confinement sera respectĂ©. Le coup est gĂ©nial.

Plus d’accĂšs Ă  notre argent, plus de paiements possibles, plus d’accĂšs aux obligations administratives que nous imposent l’« URSSF », impĂŽts, CAF, sĂ©curitĂ© sociale, accĂšs aux examens et inscriptions scolaires
 J’arrĂȘte lĂ  la liste, on a compris. Plus rien.

KO, jeu set et match.

Pourquoi la Russie, sur l’initiative de Vladimir Poutine en janvier dernier, lance-t-elle une expĂ©rience sur l’internet gratuit ? Avec un minimum d’accĂšs garanti, les Russes pourront profiter gratuitement des sites d’importance sociale.

L’indĂ©pendance du net, du moins pour une partie des fonctionnalitĂ©s vitales, est aussi devenue une prioritĂ©, une sorte de vaccin anticipĂ© pour une pandĂ©mie bien spĂ©ciale, Ă  venir.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Joël Zaremba

JoĂ«l Zaremba est nĂ© Ă  Revin (08) en 1953. Amoureux de sa forĂȘt, grand amateur de champignons, bercĂ© par le rock’ n’ roll, animĂ© par le ballon rond, ses livres cultes de chevet sont signĂ©s Pierre Desproges, Pierre Dac ou encore Jean Yanne. Libre penseur depuis toujours, rebelle, il Ă©crit des chroniques dĂ©sobĂ©issantes pour EurolibertĂ©s.

Articles similaires