NaguĂšre Édouard Herriot, vieux routier de la politique, avait une opinion on ne peut plus gaillarde de la dĂ©mocratie. Pour lui, c’était une bonne fille Ă  qui, pour assurer sa fidĂ©litĂ©, il fallait faire l’amour tous les jours. Et pourquoi cette bonne fille n’apprĂ©cierait-elle pas aujourd’hui les flonflons de cette fĂȘte permanente Ă  laquelle nous sommes dĂ©sormais conviĂ©s. Qui oserait contester l’hyperactivitĂ© de l’Homo Festivus, cet infatigable homme des fĂȘtes ainsi nommĂ© par le regrettĂ© Philippe Muray ?

Grande roue forain

Toujours aussi bonne fille, la DĂ©mocratie invite les EuropĂ©ens Ă  s’étourdir dans leurs squares de la RĂ©publique respectifs, certains dimanches de l’annĂ©e. Y sont installĂ©s pour la circonstance les manĂšges Ă©lectoraux aux tourbillons vertigineux de bruits et de couleurs sur lesquels ils peuvent se dĂ©fouler en toute apparente libertĂ©.

Chacun, selon sa sensibilitĂ© politique, choisit une monture pour le symbole qu’elle reprĂ©sente. De l’ñne prĂ©tendument dĂ©mocrate Ă  l’élĂ©phant plutĂŽt rĂ©publicain, de l’agneau spĂ©ciste au cochon populiste, du cygne aux ailes accueillantes prĂȘt Ă  s’envoler vers les utopies les plus lointaines Ă  l’ours berlinois Ă  la gaucherie de plantigrade si rassurante
 Tournez manĂšges !

Le forain organisateur ne mĂ©gote pas sur les moyens. Il permet mĂȘme Ă  l’électeur de saisir au passage cet appendice de la proportionnelle qui donne droit Ă  un second tour. C’est lĂ  le grand mĂ©rite de ce type de scrutin qui crĂ©e l’illusion de chevaucher vers un monde meilleur.

Mais comment oser assimiler le caractĂšre imprescriptible du droit de vote Ă  une vulgaire illusion ? C’est malheureusement tentant, pour peu qu’on y rĂ©flĂ©chisse.

À la descente du manĂšge, aprĂšs avoir Ă©prouvĂ© des minutes enivrantes, le passager ne se retrouve-t-il pas Ă  l’endroit prĂ©cis qu’il avait quittĂ© avant d’enfourcher l’animal de son choix. De mĂȘme, au lendemain du scrutin, le citoyen trĂ©buche sur cette mĂȘme rĂ©alitĂ© que, la veille du scrutin, il souhaitait ardemment changer ?

Lui qui croyait enfin dĂ©jeuner Ă  la carte, se retrouve une fois de plus devant ce plat unique, spĂ©cialitĂ© de la tambouille Ă©lectorale qui consiste Ă  cuisiner dans la mĂȘme gamelle les restes d’une carpe et d’un lapin avant de les servir accommodĂ©s Ă  la « sauce universelle ». Vous savez, celle qui Ă©mulsionne toutes les graisses rancies des arriĂšre-cuisines parlementaires avant d’y intĂ©grer les agents de sapiditĂ©, ersatz d’aromates, concoctĂ©s par la chimie politicienne. Depuis les temps les plus anciens ne dit-on pas que la sauce fait passer le poisson ?

C’est ce rata roboratif qui permet Ă  un PrĂ©sident de la RĂ©publique d’ĂȘtre Ă©lu avec plus de 80% des voix, Ă  l’image d’un adjudant-prĂ©sident de la RĂ©publique populaire Moldo-cubano-syldave. C’est encore ce qui entraĂźne des cohabitations contre nature (quand bien mĂȘme la nature semble avoir dĂ©sormais perdu ses droits) ? Embrassons-nous, Folleville ! Et pour fĂȘter cette improbable alliance, Marianne, remettez-nous ça.

Le 29 mai 2005 par rĂ©fĂ©rendum, Français et NĂ©erlandais rejettent majoritairement le traitĂ© Ă©tablissant une constitution pour l’Europe. Et alors !

Le 23 juin 2016 toujours par voie rĂ©fĂ©rendaire une majoritĂ© de Britanniques s’expriment pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union EuropĂ©enne. Et alors !

Comme l’indique maladroitement le petit panneau affichĂ© sur la porte vitrĂ©e d’une boutique : « Si c’est fermĂ© par-devant passer par-derriĂšre » Comment dĂšs lors le citoyen sensĂ© ne pourrait-il pas Ă©prouver la dĂ©sagrĂ©able impression de s’ĂȘtre fait avoir, pour ne pas le dire plus « populistement » ( nous n’en sommes plus Ă  un nĂ©ologisme prĂšs).

D’ailleurs, comment nos dirigeants pourraient-ils accorder quelque vertu Ă  ces taupes citoyennes qui ne peuvent mĂȘme pas voir plus loin que le bout de leur museau. Certes, en dĂ©mocratie le peuple devrait ĂȘtre souverain, mais n’exagĂ©rons pas, ce n’est lĂ  qu’un principe. Voltaire, l’un des feux inextinguibles du SiĂšcle des LumiĂšres, le promoteur du Despotisme Ă©clairĂ©, en avait dĂ©jĂ  conscience en Ă©crivant : « Quand la populace se mĂȘle de raisonner, tout est perdu. »

Qu’advienne donc la DĂ©mocratie… mais surtout sans ces minus habens, ces imbĂ©ciles heureux qui ne pourraient que troubler les affaires des souteneurs qui les exploitent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Jean-Pierre Brun

NĂ© Ă  Souk Ahras, Jean-Pierre Brun a sillonnĂ© l’AlgĂ©rie. Il a rejoint l’ArmĂ©e SecrĂšte et s’est retrouvĂ© Ă  Paris au sein de l’OAS MĂ©tro Jeunes
 Il est l'auteur de plusieurs livres aux Ă©ditions Dualpha.

Articles similaires