La DĂ©mocratie travestie par les mots

"Les mots peuvent tuer"

« Les vecteurs de la “pensĂ©e” ne sont plus que quelques slogans et mots-clefs. Ajoutez Ă  cela le phĂ©nomĂšne SMS et plus encore internet et vous avez tous les ingrĂ©dients d’une grande rĂ©gression de la pensĂ©e, de l’interdiction des vrais dĂ©bats, de la psalmodiation de valeurs ... Lire la suite