Seize cadavres de migrants repĂȘchĂ©s en mer entre le Maroc et l'Espagne.

Migrants : quelques pistes d’« accueil »

"Ceux dont la demande sera refusée ne seront pas autorisés à y entrer
"

par Olivier Bault. Les pays du groupe de VisegrĂĄd ne sont plus les seuls Ă  le proposer. L’Autriche, soutenue par le Danemark, voudrait Ă©tudier la possibilitĂ© d’ouvrir des centres d’accueil des « migrants » en dehors de l’Union europĂ©enne. Comme le pratique avec succĂšs l’... Lire la suite

L'Allemagne en proie Ă  l’antisĂ©mitisme.

MĂȘmes causes, mĂȘmes effets : l’Allemagne en proie Ă  l’antisĂ©mitisme

"Merkel met en cause les Arabes mais ne parle pas de l’islam"

par Olivier Bault. Dimanche dernier, alors que Le Parisien publiait en France un manifeste contre le « nouvel » antisĂ©mitisme en France, la chanceliĂšre allemande Angela Merkel, dans une interview pour une tĂ©lĂ©vision israĂ©lienne, qualifiait de consternant le fait que, dans l’Al... Lire la suite

2019, le glas du souverainisme ?

"Perspectives européennes"

Il y a prĂšs de 20 ans, plus prĂ©cisĂ©ment lors des Ă©lections europĂ©ennes de juin 1999, apparaissait un nouveau phĂ©nomĂšne politique, que beaucoup Ă  l’époque prĂ©sentent comme un moyen de dĂ©passer de vieux clivages : le souverainisme. IncarnĂ© par la liste Pasqua-Villiers, qui arrive e... Lire la suite

Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron et l’Europe centrale (01)

"La France de Macron et le V4, deux politiques Ă©conomiques radicalement divergentes"

Par Thibaud Cassel. Union europĂ©enne – Le dimanche 15 avril, le PrĂ©sident français, Emmanuel Macron, a accordĂ© un entretien tĂ©lĂ©visĂ© de prĂšs de trois heures. A mi-chemin entre sa confortable Ă©lection au mois de mai dernier et les Ă©lections europĂ©ennes de 2019, l’évĂ©nement avai... Lire la suite

Italie

L’Italie regarde attentivement les Ă©lections hongroises

"Viktor Orban, Ă  plusieurs reprises, a soulignĂ© l’importance du vote italien
"

Par Massimiliano Ferrari, Ă©ditorialiste à Il Populista. Les Ă©lections hongroises seront suivies avec grand intĂ©rĂȘt aussi en Italie et surtout en Lombardie et en VĂ©nĂ©tie, les deux locomotives Ă©conomico-culturelles d’un pays qui est certainement un pont entre l’Europe et la MĂ©di... Lire la suite

De gauche à droite : Matteo Renzi (Parti démocrate), Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles), Silvio Berlusconi (Forza Italia), Matteo Salvini (Ligue du Nord)...

Italie, patrie de toutes les « combinazione » possibles


"Tout est possible : les raisons d’espĂ©rer !"

AprĂšs la proclamation des rĂ©sultats du scrutin du dimanche 4 mars 2018, les Italiens se sont rĂ©veillĂ©s sans majoritĂ© crĂ©dible « à portĂ©e de la main ». Grosso modo, il y a sur le « marché » politique trois blocs aux orientations, Ă  premiĂšre vue, difficilement compatibles. À premiĂš... Lire la suite

Mateusz Morawiecki, tchĂšque, Andrej Babis, slovaque, Robert Fico, et hongrois Viktor Orban lors d'une rencontre des pays du groupe de Visegrad.

L’Autriche avec le groupe de Visegrád

" Il faut stopper les immigrants illĂ©gaux pour assurer la sĂ©curitĂ© de l’Union europĂ©enne"

par Olivier Bault. Les quelques manifestants gauchistes n’ont pas empĂȘchĂ© le Premier ministre Viktor OrbĂĄn d’ĂȘtre reçu au dĂ©but de la semaine Ă  Vienne par le chancelier autrichien Sebastian Kurz, par le ministre des Affaires Ă©trangĂšres Heinz-Christian Strache, qui est au... Lire la suite

Groupe de Visegrad.

Europe rĂ©elle, Europe rĂȘvĂ©e

"Bien des choses sont en train de changer en Europe"

Par Hilaire de CrĂ©miers   Bien des choses sont en train de changer en Europe. Chacun veut s'en rendre maĂźtre. C'est une lutte de projets. Le dernier sommet europĂ©en qui s'est tenu Ă  Bruxelles, le jeudi 14 dĂ©cembre, s'est dĂ©roulĂ© dans une lourde atmosphĂšre. Aucun... Lire la suite