L’indispensable radicalisation de la Nation française

"Envahies, appauvries, meurtries, les nations européennes doivent contre-attaquer"

On ne cesse de nous parler d’islamistes « radicalisĂ©s », alors qu’ils ne sont que des fanatiques prĂȘts Ă  tuer n’importe qui dans le cadre de leur DjihĂąd moyenĂągeux et oriental. Une fois encore, les fabricants d’opinion publique jouent sur les mots (en termes nobles : ils usent et... Lire la suite

Citoyenneté et nationalité

"Une redoutable confusion suicidaire"

  Les dĂ©bats sur l’identitĂ© qui se succĂšdent depuis une dizaine d’annĂ©es sĂšment une confusion et provoquent des antagonismes pour la raison qu’ils reposent sur des fondements faussĂ©s. En effet, avant d’évoquer une « identité », il faudrait d’abord dĂ©finir sur quoi elle po... Lire la suite

AndrĂĄs Schiffer.

L’intĂ©gration de l’Europe centrale dans l’UE

"Entretien avec AndrĂĄs Schiffer "

Hongrie – Entretien avec AndrĂĄs Schiffer : « l’intĂ©gration de l’Europe centrale dans l’UE fut une acquisition commerciale de l’Europe de l’Ouest », par Ferenc AlmĂĄssy. Ferenc AlmĂĄssy s’est entretenu pour le VisegrĂĄd Post avec AndrĂĄs Schiffer, avocat et homme politique hongrois... Lire la suite

Le totalitarisme rampant

"Les Européens se croyaient débarrassés du totalitarisme : fatale erreur !"

Comme toujours lorsqu’on aborde un sujet trop souvent traitĂ© par les mĂ©dias, il importe de le dĂ©finir avec prĂ©cision. Le totalitarisme n’est nullement propre Ă  une idĂ©ologie : c’est le comportement de tout rĂ©gime oĂč l’on veut obtenir l’uniformitĂ© de comportement, de pensĂ©e et d’e... Lire la suite

Rappels sur la clochardisation de la population occidentale

"Ce monde paupérisé illustre les pires cauchemars céliniens"

  Il vaut mieux ne pas ĂȘtre jeune aujourd’hui en Europe et en AmĂ©rique, Ă  moins d’ĂȘtre un fils Ă  papa – et un vrai de la vieille. Car la jeunesse actuelle Ă©tudie, est propre sur elle (par rapport notamment Ă  l’obscĂšne gĂ©nĂ©ration sexe-drogue-et-rock’n’roll qui compte sur e... Lire la suite

DiffĂ©rencier le populisme de « l’extrĂȘme droite »

"Sans patronat stupide et arriĂ©rĂ©, pas de gauche ni d’extrĂȘme gauche !"

Lorsqu’à l’AssemblĂ©e, autoproclamĂ©e Constituante en juillet 1789, on disposa les places de dĂ©putĂ©s (ceux-lĂ  mĂȘmes qui avaient Ă©tĂ© envoyĂ©s aux États GĂ©nĂ©raux du royaume de France), les rĂ©actionnaires, partisans de la poursuite de l’institution monarchique de droit divin, siĂ©gĂšrent... Lire la suite