Karl Marx et notre État profond français de souche

"On se moque de leur État profond
"

  Voyons l’État profond français sur lequel Marx Ă©crit en 1851 : « On se rend compte que, dans un pays comme la France, oĂč le pouvoir exĂ©cutif dispose d’une armĂ©e de fonctionnaires de plus d’un demi-million de personnes et tient, par consĂ©quent, constamment sous sa dĂ©pend... Lire la suite

La derniĂšre traversĂ©e de l’État providence

"De « La croisiĂšre s’amuse » aux « Naufrageurs »"

La France est devenue un paquebot de croisiĂšre spĂ©cialisĂ©e dans le passager folĂątre et contestataire. Plagiant Henri Rochefort, on peut affirmer qu’elle frise les soixante millions de sujets
 sans compter les sujets de mĂ©contentement. Mais ce constat, si solidement ancrĂ©, peut-il... Lire la suite

De Rome Ă  Madrid

"Le vent du populisme souffle sur l’Europe"

Durant des dĂ©cennies, le peuple a eu pour habitude de voter systĂ©matiquement, d’élections en Ă©lections, quasi exclusivement pour les partis politiques du systĂšme. DĂ©sormais, cette Ăšre semble rĂ©volue un peu partout en Europe. En effet, les partis nationalistes, populistes et parfo... Lire la suite