À quelques jours d’intervalle, la Commission europĂ©enne a rendu public deux documents importants pour l’avenir de la population europĂ©enne. Le premier concerne un rapport sur les consĂ©quences de l’évolution dĂ©mographique de l’Europe. Le second prĂ©cise les sommes que la Commission europĂ©enne va allouer Ă  la politique migratoire qu’elle entend impulser dans les annĂ©es Ă  venir.

Le rapport sur les consĂ©quences de l’évolution dĂ©mographique de l’Europe

La population europĂ©enne vieillit, le taux de natalitĂ© des EuropĂ©ennes ne permet pas d’assurer la stabilitĂ© de la population, les consĂ©quences de ces phĂ©nomĂšnes seront nombreuses pour les EuropĂ©ens et il y a lieu de s’y prĂ©parer.(1)

Ce diagnostic qui repose sur de nombreux Ă©lĂ©ments chiffrĂ©s doit permettre Ă  la Commission europĂ©enne de « dĂ©terminer comment les personnes, les communautĂ©s et les rĂ©gions les plus touchĂ©es peuvent ĂȘtre soutenues », peut-on lire dans la prĂ©sentation du rapport.

Le « Plan de relance pour l’Europe » 

La publication du rapport sur l’évolution dĂ©mographique de l’Europe n’est intervenue que quelques jours aprĂšs l’annonce par la Commission europĂ©enne des principales mesures du « Plan de relance pour l’Europe. »(2)

Qu’apprend-on dans le document qui le prĂ©sente ? Les institutions europĂ©ennes s’apprĂȘtent Ă  injecter via les États nationaux de trĂšs importantes quantitĂ©s de liquiditĂ©s pour soutenir l’activitĂ© Ă©conomique, mise Ă  mal par le confinement instaurĂ© dans les pays europĂ©ens. On y apprend Ă©galement que la Commission europĂ©enne va allouer la bagatelle de 22 milliards d’euros au fond « asile et migration » et au fond pour la gestion intĂ©grĂ©e des frontiĂšres.

Ces Ă©normes quantitĂ©s d’argent seront autant de moyens au service de l’objectif du prochain « Pacte sur les migrations et l’asile » que la Commission europĂ©enne espĂšre voir adoptĂ© prochainement. L’objectif phare de ce programme est d’accroĂźtre le nombre de migrants extra-europĂ©ens arrivant en Europe, notamment par des voies lĂ©gales. La commissaire aux affaires intĂ©rieures Ylva Johansson qui en a prĂ©sentĂ© les grandes lignes semble animĂ©e par une foi inĂ©branlable : les migrants « font partie de nous et nous faisons partie d’eux. »(3)

Ylva Johansson.

Ylva Johansson.

Que ceux qui pensent que l’Europe a une culture Ă  prĂ©server passent leur chemin ! Idem pour ceux qui pensent que l’aide aux EuropĂ©ens passe avant l’accueil de populations allogĂšnes, a fortiori en pleine crise Ă©conomique.

Non seulement la Commission europĂ©enne ne tire aucune consĂ©quence des tensions communautaires, de l’explosion du chĂŽmage, des faillites d’entreprise et de la paupĂ©risation des peuples europĂ©ens en raison de l’arrĂȘt forcĂ© de l’économie. Elle entend Ă©galement amplifier la submersion migratoire qui est en cours depuis plusieurs annĂ©es. Si dans aucun des documents, le terme d’immigration de peuplement n’est utilisĂ©, c’est bien de cela qu’il s’agit.

Notes

(1) « The impact of demographic change ». Commission européenne. 17 juin 2020

(2) « Instruments clĂ©s Ă  l’appui du plan de relance pour l’Europe ». 27 mai 2020

(3) « New EU migration pact set for start of summer ». EU observer. 19 mai 2020

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99