L’avantage que les badauds tirent de l’immigration-invasion musulmane est Ă©vident : pas un jour sans ses viols, pas un jour sans un « surinage » d’EuropĂ©en(nes), au nom d’Allah, le tout-puissant. Rien qu’en France et pour la seule journĂ©e du 19 juillet, on relĂšve sur les blogs du Net 4 EuropĂ©ens (un homme et trois femmes et jeunes filles)
 Pour les cas rĂ©pertoriĂ©s, car on sait l’extrĂȘme discrĂ©tion des mĂ©dias domestiquĂ©s.

Pour qui sait dĂ©crypter l’information des rĂ©seaux sociaux, il est Ă©vident qu’une ou plusieurs jeunes filles violĂ©es par « de jeunes lycĂ©ens » ont toute la (mal)chance de l’avoir Ă©tĂ© par des fruits pourris de l’immigration africaine (noire et maghrĂ©bine), turque, syro-irakienne, afghane etc. De mĂȘme, les EuropĂ©ens poignardĂ©s le sont gĂ©nĂ©ralement par d’honorables islamiques et la probabilitĂ© est de 100 % quand il s’agit de femmes « surinĂ©es » en raison de « l’impudicitĂ© de leur tenue. »

Car nos honorables islamistes, si rudes avec leurs femmes et si douĂ©s pour les viols en tournante (hĂ©tĂ©ro-, mais aussi homo-sexuels, en dĂ©pit des avis contraires du coran : l’actualitĂ© allemande, scandinave et française l’a dĂ©montrĂ©), ont des vapeurs dĂšs qu’ils voient une cuisse tant soit peu dĂ©nudĂ©e ou une poitrine fĂ©minine un peu trop dĂ©colletĂ©e. Un seul remĂšde pour ces puceaux du regard : le retour dans le DĂąr al-Islam, bref dans leurs gourbis.

LĂ  oĂč l’EuropĂ©en sourit un peu, c’est lorsque sur le Net, il apprend qu’à Toulouse, Lille, Marseille ou Montpellier, c’est un honorable narcotrafiquant dĂ©vouĂ© Ă  l’islam, qui vient de se faire canarder Ă  la « kala », dans le cadre d’un « rĂšglement de comptes ». C’est toujours plus efficace que notre Justice.

Entre deux fiestas islamiques, soit les attentats oĂč l’on atteint voire dĂ©passe la centaine de morts et oĂč l’on double le score en blessĂ©s, l’on est sĂ»r, en Europe aveulie (et la France occupe la tĂȘte du hit-parade de l’abjection), d’avoir sa pĂątĂ©e quotidienne de tueries islamo-immigrĂ©es et de viols de mĂȘme origine.

À quand la rĂ©action ? Parce que nous sommes encore largement majoritaires. La substitution de population ne se fera pas avant 30 Ă  50 ans (surtout si ces dames islamo-immigrĂ©es prennent des goĂ»ts europĂ©ens en matiĂšre de fĂ©conditĂ©). Alors, pourquoi ne pas agir dĂšs Ă  prĂ©sent ? Militer dans un parti populiste, dit-on
 Avec les scores Ă©lectoraux qu’ils traĂźnent, c’est d’une efficacitĂ© douteuse, tant que l’économie ne vole pas en Ă©clats.

L’exemple de BĂ©ziers et de son projet de milice d’autoprotection (non-autorisĂ©e par l’État) est bien plus intĂ©ressant. Causer, s’indigner, militer, pourquoi pas. Agir, c’est mieux. Lorsque les gouvernants trahissent les intĂ©rĂȘts de la Nation, celle-ci a un droit Ă  l’insurrection. Vis-Ă -vis de sa descendance, ce droit devient un devoir.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.