La chronique hebdomadaire du 11 mars dernier abordait l’existence mĂ©connue des communautĂ©s arabes sur le sol amĂ©ricain. Penchons-nous aujourd’hui sur une consĂ©quence de cette prĂ©sence, Ă  savoir l’islam, quand bien mĂȘme tous les AmĂ©ricains d’origine arabe ne professent pas la foi musulmane.

Endroit par excellence du multiculturalisme, le Canada en compte environ 3 % au point que le gouvernement provincial du QuĂ©bec cherche Ă  interdire toute ostentation vestimentaire, ce que ne peut accepter le gouvernement fĂ©dĂ©ral du libĂ©ral Justin Trudeau. Les musulmans aux États-Unis ne sont que 1 %.

La plupart sont des arrivants de fraĂźche date. La diaspora iranienne prĂ©fĂšre ainsi la Californie. Bien des Noirs ont adoptĂ© l’islam Ă  l’instar de Malcolm X dans les annĂ©es 1960. Plusieurs organisations dĂ©fendent l’islam. L’une des plus anciennes, des plus cĂ©lĂšbres et des plus actives demeure Nation of Islam de Louis Farakhan. Elle souhaite la partition des USA et la formation d’un État afro-amĂ©ricain indĂ©pendant.

On recense respectivement 20 %, 7 % et 6 % de musulmans dans trois États de l’aire CaraĂŻbe (le Surinam, la Guyana et TrinitĂ©-et-Tobago).

Si l’islam reste nĂ©gligeable au BrĂ©sil, en Argentine, 2,5 % de la population serait musulmane. Encore catholique, l’AmĂ©rique romane engendre en rĂ©alitĂ© un syncrĂ©tisme christiano-animiste et devient dorĂ©navant la cible privilĂ©giĂ©e des sectes Ă©vangĂ©liques et du prosĂ©lytisme mahomĂ©tan. Des prĂ©dicateurs, locaux ou venus d’autres continents, parlent sans arrĂȘt des sourates auprĂšs des populations indigĂšnes les plus pauvres de l’Altiplano dans les Andes, en particulier en Bolivie, au PĂ©rou et en Équateur.

La rĂ©volte zapatiste du Chiapas au Mexique en 1994 Ă  l’initiative du fameux sous-commandant Marcos attira des imams tĂ©mĂ©raires. Ils parvinrent Ă  convertir des familles mayas intriguĂ©es par cette foi qui inquiĂšte tant le grand voisin du Nord. D’autres Mexicains, indigĂšnes, d’ascendance europĂ©enne ou mĂ©tisse, ont eux aussi prononcĂ© la chahada. Ils se justifient par un syllogisme audacieux : « Le Mexique a Ă©tĂ© conquis par l’Espagne. Or l’Espagne fut une terre d’islam. Donc le Mexique peut devenir musulman. »

Pour l’instant, l’islam maya s’inscrit dans la spiritualitĂ© soufie. Embryonnaire, cet islam mexicain n’est pas organisĂ© et n’a toujours pas de structure officielle. Ne maĂźtrisant pas (ou trĂšs mal) l’arabe, ces fidĂšles lisent le Coran et Ă©coutent les prĂ©dications en espagnol et en tzotzil, une langue maya. Cela n’empĂȘche pas les autoritĂ©s et le renseignement extĂ©rieur Ă©tatsuniens de les surveiller. Si l’islamisation de l’AmĂ©rique n’est pas d’actualitĂ©, il reste possible que la religion musulmane soit dans les prochaines dĂ©cennies une alternative crĂ©dible au catholicisme conciliaire sclĂ©rosĂ© et Ă  la « thĂ©ologie de la prospĂ©ritĂ© » des sectes nĂ©o-protestantes.

Bonjour chez vous !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99