Le scandale en nos jours de froidure intense (nous vivons, c’est bien connu, une « pĂ©riode de rĂ©chauffement climatique ») serait le silence, effectivement Ă©tonnant de la presse bobo-globalo-mondialiste de langue française, sur la condamnation par un tribunal britannique, en date du 14 dĂ©cembre 2016, de l’affairiste Christophe Bejach – français par son passeport, cosmopolite par ses activitĂ©s – pour pĂ©dophilie, apparemment passive.

Que cet individu ait Ă©tĂ© un proche d’un ex-ministre socialiste et l’un des fondateurs d’un « groupe de rĂ©flexions » socialo-friquĂ©es – le think tank Terra Nova – dĂ©clenche aussitĂŽt les hurlements des uns et des autres
 et l’on y va de la comparaison avec un autre pseudo-socialo ultra-friquĂ©, ex-candidat officieux Ă  la PrĂ©sidence de la RĂ©publique, exclu, banni, honni pour cause d’errements sexuels rĂ©pĂ©tĂ©s (on aurait pu tout aussi bien le rĂ©pudier pour cause de soumission Ă  la finance cosmopolite, ce qui est infiniment plus grave et plus pernicieux Ă  la Nation française quand on brigue les apparences du Pouvoir).

Or, il semble que l’affairiste condamnĂ© chez Sa Gracieuse MajestĂ© se soit rendu coupable d’achat et de possession de photographies pĂ©dophiles. Que ce soit ce que mon papa chĂ©ri appelait en son temps « une dĂ©gueul  », c’est une Ă©vidence, mais ouvrons et nos yeux et notre Web (variantes : toile, Net etc.). On en trouve par dizaines de milliers de ces « choses »  et l’on ne comprend mĂȘme pas que ce commerce de « photo cochonne », qui fut longtemps un quasi-monopole bien typĂ©, existe encore, Ă©tant donnĂ© la concurrence gratuite ou trĂšs peu onĂ©reuse du Net.

En bref : il est Ă©vident qu’il faut lutter contre l’ignominie qu’est l’exploitation sexuelle des mineurs d’ñge (sans oublier qu’il est des mineurs qui sont rĂ©ellement des pervers prĂ©coces et que nombre de parents sont complices, lorsqu’il existe des avantages matĂ©riels Ă  la clĂ©). Il est Ă©vident que nos mĂ©dias trient les informations (cela fut toujours un droit rĂ©galien).

Mais il faut aussi constater que notre sociĂ©tĂ© est encore plus hypocrite que celle d’avant 1914 : c’est la Grande Guerre et non la fumisterie psychanalytique qui libĂ©ra la sexualitĂ© populaire en Occident, les Ă©lites Ă©tant trĂšs souvent dĂ©bauchĂ©es en toute Ă©poque. Le Net offre aux cerveaux, indignĂ©s ou hyperrĂ©ceptifs, absolument tous les choix sexuels possibles, jusqu’aux plus pervers : zoophilie et crimes sanglants, certifiĂ©s authentiques.

PlutĂŽt que de s’indigner d’humains au comportement de porcs (il est probable qu’ils aient toujours existĂ©), il serait bon de rĂ©flĂ©chir Ă  ce que nous avons fait de cette sociĂ©tĂ© libĂ©rale-mondialiste oĂč l’information et la dĂ©sinformation touchent tous les domaines, y compris celui de l’intimitĂ© qui ne devrait servir qu’à l’épanouissement de chacun et vire trop facilement Ă  la pure ignominie.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Bernard Plouvier

Ancien chef de service hospitalier, spĂ©cialisĂ© en MĂ©de­cine interne.Il est auteur de nombreux livres historiques (L’énigme Roosevelt, faux naĂŻf et vrai machiavel ; La tĂ©nĂ©breuse affaire Dreyfus ; Hitler, une biographie mĂ©dicale et politique ; Dictionnaire de la RĂ©volution française,
) et d'essais (RĂ©flexions sur le Pouvoir. De Nietzsche Ă  la Mondialisation ; Le XXIe siĂšcle ou la tentation cosmopolite ; Le devoir d’insurrection,
). Il a Ă©tĂ© Ă©lu membre de l’AcadĂ©mie des Sciences de New York en mai 1980.

Articles similaires