« Il faut dĂ©noncer le piĂšge d’une idĂ©ologie,
par nature contestable, mais qui est en mĂȘme temps
une religion par nature intouchable

Sinon, dans cinquante ans, la France
connaütra un “printemps arabe” à l’envers.
La “fille aĂźnĂ©e de l’Église”
sera devenue “la fille cadette de l’islam”
»

Entretien avec Norbert Multeau à propos de son livre L’islam chez lui chez nous

(propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

Norbert Multeau.

Norbert Multeau.

Ce livre semble rĂ©pondre Ă  l’actualitĂ©, notamment sur la consommation cachĂ©e de viande Hallal dans notre pays


Voyez le programme de tous les candidats Ă  l’élection prĂ©sidentielle : combien prenne en compte le danger islamiste liĂ© Ă  l’immigration musulmane ? Or cela me paraĂźt ĂȘtre le problĂšme majeur, bien plus grave que la dette, de notre Ă©poque et des annĂ©es Ă  venir. Il n’y a jamais de vrai dĂ©bat sur le sujet car il est impossible de se livrer Ă  une analyse critique des fondements idĂ©ologiques de l’islam sans ĂȘtre accusĂ© « d’islamophobie », de « racisme », de « fascisme »  et cela clĂŽt aussitĂŽt le dĂ©bat. Quand un massacre de chrĂ©tiens se commet quelque part dans le monde, c’est, nous disent les bien-pensants, « stigmatiser » l’islam dans sa globalitĂ© que de dĂ©noncer les criminels qui agissent ainsi au nom de la charia et du djihad. Alors voici un livre pour dire les choses comme elles sont et non comme on voudrait qu’elles soient. Un livre qui a Ă©tĂ© refusĂ© par tous les Ă©diteurs auxquels j’en ai soumis l’idĂ©e
 Ă  l’exception de Philippe Randa, directeur des Ă©ditions de L’Æncre.

Ne faütes-vous pas un amalgame sommaire entre l’immigration qui est un problùme politique et social
 et l’islam qui une religion ?

Les deux ne font qu’un. L’immigration arabe en France est un problĂšme crucial parce qu’elle est d’abord un problĂšme religieux. Un habitant de la planĂšte sur quatre est musulman. L’objectif de l’islam, sa vocation historique comme sa mission divine, est de convertir les trois autres. Le monde non-musulman ne semble pas s’apercevoir que l’islam, conscient de sa force, rĂ©active son projet multi-sĂ©culaire de domination de l’univers : imposer partout le « rĂšgne d’Allah » et la loi coranique. En France, l’immigration Ă  flot continu aboutit, non au « choc des civilisations » – tout se passe sans heurt violent –, mais Ă  l’évincement progressif de l’une (la chrĂ©tienne) par l’autre (la musulmane). Et cela dans l’indiffĂ©rence des Ă©lites, quand ce n’est pas avec la complicitĂ© des « activistes du mĂ©tissage » comme les appelle PĂ©roncel-Hugoz qui a prĂ©facĂ© L’islam chez lui chez nous. L’intelligentsia française, en particulier, ne semble pas saisir le sens de l’ampleur de ce qui se passe sous ses yeux. Elle voit ce qu’elle veut croire, mais ne veut pas croire ce qu’elle voit.

Cet essai « colĂ©rique » n’est-il pas un peu court pour analyser objectivement un sujet comme celui-ci ?

Je sais bien qu’on me reprochera d’ĂȘtre simpliste et manichĂ©en, parce que l’islam « c’est plus compliquĂ© que ça »  Je ne fais pas Ɠuvre d’historien ni de philosophe. Je vais Ă  l’essentiel. Je prends les choses au point oĂč elles en sont. Ici, maintenant. Voici ce qu’est l’islam : une force croyante, conquĂ©rante, fĂ©conde. Voici ce qu’est l’Occident : une civilisation honteuse d’ĂȘtre ce qu’elle est, qui n’affirme plus rien, qui ne se dĂ©fend plus


Pensez-vous la situation irréversible ?

Il faut en finir avec l’illusion d’un islam modĂ©rĂ© avec lequel nous pourrions cohabiter sans y perdre notre Ăąme. Il faut prendre conscience de l’islamisation rampante des esprits, des mƓurs, et mĂȘme des lois de la RĂ©publique. Il faut dĂ©noncer le piĂšge d’une idĂ©ologie, par nature contestable, mais qui est en mĂȘme temps une religion par nature intouchable
 Sinon, dans cinquante ans, la France connaĂźtra un « printemps arabe » Ă  l’envers. La « fille aĂźnĂ©e de l’Église » sera devenue « la fille cadette de l’islam. »

L'islam chez lui chez nous (Éd. Dualpha).

L’islam chez lui chez nous (Éd. Dualpha).

L’islam chez lui chez nous, Norbert Multeau, Éditions L’Æncre, collection « À nouveau siĂšcle, nouveaux enjeux », prĂ©face de PĂ©roncel-Hugoz, dirigĂ©e par Philippe Randa, 134 pages, 18 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99