Quatre victimes de l’attaque au couteau perpĂ©trĂ©e jeudi 3 octobre Ă  la prĂ©fecture de police de Paris par MickaĂ«l Harpon. Et toujours le mĂȘme scĂ©nario : on ne comprend pas, c’était un type Ă©patant, toujours serviable, etc. Donc surprise totale : personne n’a rien vu venir. Puis on dĂ©couvre finalement que, et bien si, tout de mĂȘme, certains s’étaient posĂ© quelques questions. Mais ils n’ont rien dit. Et tout le problĂšme est lĂ . Dans cette censure Ă  laquelle nous nous sommes assujettis au nom de la laĂŻcitĂ©, du multiculturalisme et de l’islamophobie. C’est par crainte de se faire accuser d’islamophobie que les collĂšgues de l’égorgeur n’ont rien dit. Faut-il le rappeler, en novembre 2015 aprĂšs les attentats de Paris, Élisabeth Levy du Figaro, le dĂ©nonçait dĂ©jà : « Quelques semaines aprĂšs des attentats islamistes, de quoi dĂ©bat la France ? Du mal qu’elle a fait Ă  ses enfants d’immigrĂ©s. De ses promesses non tenues. De ses idĂ©es rances. Et bien sĂ»r, de son “islamophobie”, au point qu’on finit par penser que l’islamophobie a tuĂ© Ă  Paris. »

Les funérailles des victimes de l'attentat à la préfecture de Paris.

Les funĂ©railles des victimes de l’attentat Ă  la prĂ©fecture de Paris.

Islamophobie, trouvaille gĂ©niale qui permet de nous prendre Ă  notre propre piĂšge : l’humanisme occidental nourri de valeurs chrĂ©tiennes, considĂšre qu’aucune culture ne peut se prĂ©valoir supĂ©rieure aux autres. Puis-je alors m’arroger le droit de condamner l’infibulation, la polygamie, la lapidation des femmes, l’exĂ©cution des homos ou l’abattage rituel ? Le soutenir est immĂ©diatement perçu comme fascisant ou, naturellement islamophobe. Et c’est prĂ©cisĂ©ment au nom de la dĂ©nonciation de l’islamophobie, que l’islam va revendiquer que lui soit appliquĂ©e Ă©galement cette Ă©galitĂ©, mais Ă  laquelle il n’entend pas se soumettre.

L’islam est une religion guerriĂšre et la guerre sainte, qu’elle se pratique Ă  la cantine ou dans la rue, est vertueuse pour le musulman. DĂšs lors, dĂ©signer l’islam est impossible au nom de la laĂŻcitĂ©, ne pas le faire, ou prĂ©tendre le banaliser avec les autres religions, est nier la rĂ©alitĂ©.

On a acceptĂ© une immigration massive, rĂ©fugiĂ©s, pseudo-rĂ©fugiĂ©s, assistance mĂ©dicale, regroupements familiaux, faux ou vrais clandestins, tous formatĂ©s majoritairement par ce systĂšme de valeurs fondĂ©es sur l’honneur, le courage et le prosĂ©lytisme trĂšs diffĂ©rent des valeurs occidentales qui revendiquent plutĂŽt l’empathie, la compassion et la laĂŻcitĂ©. Et les dĂ©mographes heureux, les HervĂ© Le Bras ou les François Heran, les maĂźtres Ă  penser convenablement, les Plenel, Thierry Pech, Bauberot, de nous expliquer, au nom prĂ©cisĂ©ment de cette empathie, que le multiculturalisme c’est l’avenir au nom de l’enrichissement mutuel et du fameux « Vivre ensemble ». Suffit de demander pardon de nos fautes dans notre expiation post-coloniale. Le rĂ©sultat est là : si votre collĂšgue vous assure qu’il ne supporte pas les pĂ©dĂ©s et que les femmes doivent rester chez elles, vous allez le traiter de facho rĂ©actionnaire. Mais s’il ajoute qu’il est musulman, vous vous effondrez alors en excuses car vous ne vouliez pas ĂȘtre islamophobe. Islamophobie, trouvaille gĂ©niale !

Au motif de la lutte contre  l’islamophobie, les six siĂšcles de l’Égypte chrĂ©tienne ont Ă©tĂ© tout simplement escamotĂ©s des manuels d’histoire.

À la suite de la dĂ©capitation des Coptes, l’ÉlysĂ©e publiait un communiquĂ© dans lequel le prĂ©sident condamnait « avec la plus grande fermeté » l’assassinat de 21 « ressortissants Ă©gyptiens ». Non pas 21 chrĂ©tiens coptes, juste 21 « Ressortissants Ă©gyptiens ».

Pour nous dissuader de toute intervention, l’islam a su habilement retourner contre nous la laĂŻcitĂ©, l’islamophobie et le racisme, autant d’armes que nous lui avons fournies avec un enthousiasme naĂŻf. En devenant bouc Ă©missaire, l’islam accĂšde au statut de victime et interdit alors d’ĂȘtre objet de dĂ©bat.

Oui l’islam est un problĂšme. Pour les natifs, mais aussi pour les Français de confession ou de culture islamique qui se moquent du djihad et n’ont qu’une envie, ĂȘtre traitĂ©s comme tout le monde. Dans une suspicion du non-dit, une nouvelle fois la confiance en prend un coup. Le policier, le militaire, le maire, le chef d’entreprise vont hĂ©siter, et seront sans arrĂȘt en train de regarder dans leur dos, d’autant que les Ă©gorgeurs sont toujours prĂ©sentĂ©s comme tout Ă  fait serviables et sympas. LĂ  est la victoire du terrorisme.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Joutier

Inspecteur, puis Directeur dĂ©partemental au MinistĂšre de la Jeunesse et des Sports. Titulaire d’un DEST de biologie du Conservatoire National des Arts et MĂ©tiers, il est Ă©galement ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de la DĂ©fense Nationale et a fait partie d’un groupe ministĂ©riel de lutte contre les sectes
 Il est l'auteur des livres “Les Extrafrançais” et "Les corruptions religieuses" aux Ă©ditions Dualpha.

Articles similaires