Alors que la SuĂšde et la NorvĂšge sont des pays au sein desquels les femmes bĂ©nĂ©ficient de nombreux droits, d’un haut statut et peuvent se mouvoir depuis toujours en sĂ©curitĂ©, l’arrivĂ©e massive de migrants originaires de pays musulmans a changĂ© la donne. DĂ©sormais, les agressions sexuelles se multiplient au sein de ces deux États, mais Ă©galement dans d’autres pays germaniques tels que le Danemark, l’Allemagne et l’Autriche.

Une attaque sexuelle de masse fait la « une » de la presse suĂ©doise. Lors d’un festival de musique intitulĂ© Putte i Parken (SoirĂ©e dans le parc) Ă  Karlstad, les vendredi 1er et samedi 2 juillet 2016 au soir, des filles ont Ă©tĂ© agressĂ©es sexuellement. Elles ont Ă©tĂ© embrassĂ©es et ont vu leurs seins et fesses pelotĂ©es. Une fille a Ă©tĂ© touchĂ©e entre les jambes par un agresseur et est allĂ©e trouver la sĂ©curitĂ© qui n’a rien fait. Face aux autres incidents du genre, les gardes n’ont pas rĂ©agi.

La police a enregistrĂ© pour le moment 35 plaintes, mais le nombre de victimes doit ĂȘtre nettement plus Ă©levĂ©. La presse du systĂšme a d’abord parlĂ© d’« hommes inconnus » alors que les victimes et tĂ©moins ont dĂ©crit clairement les agresseurs comme Ă©tant de jeunes migrants non-europĂ©ens.

La plus jeune victime a 12 ans et les autres sont ùgées de 14 à 17 ans.

Cette agression survient quelques jours aprÚs que la police suédoise, suite aux attaques sexuelles commises les deux années précédentes par des migrants lors du festival de musique de Stockholm, a lancé une campagne de prévention.

Au cours des dix derniĂšres annĂ©es, de jeunes migrants non-accompagnĂ©s originaires du Moyen-Orient ont commis des agressions sexuelles sur des SuĂ©doises lors des festivals de Stockholm, Arvika, Emmaboda et BrĂ„valla. Les autoritĂ©s ont Ă©tĂ© accusĂ©es d’avoir cachĂ© les faits « car elles auraient estimĂ© irresponsable de mettre Ă  jour la dĂ©linquance sexuelle des migrants. »

Cette attaque sexuelle de masse s’ajoute Ă  celles qui se sont dĂ©roulĂ©es en Allemagne Ă  Cologne durant la soirĂ©e de Nouvel an et Ă  Darmstadt en juin 2016 lors d’un festival au cours duquel des demandeurs d’asile pakistanais ont agressĂ© en groupe des femmes et les ont pelotĂ©es.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.