par JĂ©rĂŽme Regnault (Chronique de Livr’arbitres)

Les derniĂšres Ă©lections en Ukraine ont choisi Volodymyr Zelensky comme prĂ©sident, exit Poroshenko ; le nouveau guignol-marionnette Ă©lu est lui-mĂȘme comĂ©dien dans une sĂ©rie tĂ©lĂ© narrant les tribulations d’un prof projetĂ© en tant que prĂ©sident du pays
 ça ne s’invente pas, la « PNL politique » impose sa grammaire
 The Truman show must go on. Bref un retour en arriĂšre s’impose et Pierre Lorrain arrive Ă  point nommĂ©.

Pierre Lorrain, journaliste russophile – et pas russolĂątre – ayant Ă  son actif plusieurs ouvrages traitant de la question, nous livre une belle Ă©tude historique sur l’Ukraine, pays qui occupe une place particuliĂšre dans le contexte international actuel. On parle bien sĂ»r du Donbass et de la CrimĂ©e, lieux stratĂ©giques de l’affrontement entre l’Occident (en fait l’Otan) et la Russie depuis 2013. Une situation similaire Ă  celle de la Syrie tout compte fait. Son opus, 600 pages limpides, couvre un panorama complet, de l’antiquitĂ© grecque en passant par l’empire russe de Pierre 1er jusqu’aux derniers remous gĂ©opolitiques ayant occupĂ© les devants de l’écran, aucune pĂ©riode n’est mise Ă  l’index. L’épisode soviĂ©tique occupe une place centrale tant il dĂ©terminera les problĂ©matiques contemporaines (oligarchie, rigiditĂ© Ă©tatique
). Ce balayage temporel est accessible aux moins aguerris de l’histoire septentrionale – dont je fais partie. Vous pouvez y aller d’un pas serein, c’est un vulgarisateur Ă©clairĂ© mĂȘme si quelques fois, on y perd un peu son cyrillique.

L’une des qualitĂ©s principales de Pierre Lorrain est d’avoir su rendre intelligible l’ascension historique au grĂ© des Ăąges d’une conscience nationale, de celle d’un peuple qui se dĂ©battant entre les diffĂ©rents royaumes et Etats l’entourant, a toujours su rĂ©sister et perdurer.

 

L’impression durable nonobstant l’émergence de cette conscience nationale au XIXe siĂšcle, reste malgrĂ© tout celle d’un pays qui n’en est pas complĂštement un, aux contours flous. Pays fragmentĂ©, kalĂ©idoscopique, recomposĂ© aux termes de pĂ©ripĂ©ties historiques (entre le royaume de Pologne, l’empire austro-hongrois pour les pĂ©riodes les plus rĂ©centes), l’Ukraine semble devoir rester un territoire sous domination historiquement russe ou pas, et ce au-delĂ  du problĂšme de la CrimĂ©e. S’il est indĂ©niable qu’un noyau dur ethnico-culturel se reconnaisse comme substantiellement ukrainien, la pluralitĂ© d’autres groupes (ukrainiens russophones, russes, moldaves, etc
) confine Ă  un schĂ©ma de type balkanique, ou Ă  des situations semblables Ă  celle de la Catalogne vis Ă  vis de l’Espagne. Lorrain souligne qu’au jacobinisme pavlovien issu de l’expĂ©rience soviĂ©tique, l’Ukraine devrait s’engager sur la voie salutaire d’un fĂ©dĂ©ralisme rĂ©gulateur, au risque terminal d’une dĂ©flagration qui semble inexorable en l’état des lieux.

Pierre Lorrain, L’Ukraine, une histoire entre deux destins, Ă©ditions Bartillat, 2019.

Pierre Lorrain, L’Ukraine, une histoire entre deux destins, Ă©ditions Bartillat, 2019.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99