Rachida Dati ne mĂąche pas ses mots. Et quels mots ! Que ce soit Ă  l’encontre d’Angela Merkel qui « paie aujourd’hui au prix fort cette ouverture massive des frontiĂšres, (dont elle) « n’a pas mesurĂ© les consĂ©quences » (et qu’elle a dĂ©cidĂ©) « sans anticipation » (dĂ©clarations Ă  FranceInfo) ou d’Anne Hidalgo dont elle rappelle les propres dĂ©clarations (« Je m’inspire de Mme Merkel en disant moi aussi je veux accueillir massivement, bienvenue aux migrants et aux rĂ©fugiĂ©s Ă  Paris »), elle en conclue, lapidaire : « Ça a abouti Ă  quoi ? À la dĂ©possession de l’espace public et privĂ© des Parisiens du nord et de l’est de Paris (et Ă ) une explosion de la dĂ©linquance  »

Rachida Dati

Sont-ce des propos Ă©lectoraux, simplement destinĂ©s Ă  ratisser large l’électorat  populiste comme tout bon candidat ex-UMP – dĂ©sormais rĂ©duite Ă  sa portion congrue sous le nom de RĂ©publicains – en a tant eu la dĂ©testable habitude ?

Quel tĂ©nor de cette mouvance n’a pas tenu d’hypocrites discours sitĂŽt passĂ©s par « pertes et perfidies » dĂšs l’arrivĂ©e de son parti aux Affaires ? On peut donc se mĂ©fier, tout en laissant nĂ©anmoins « sa chance au produit » car il faut reconnaĂźtre que l’ex-Garde des Sceaux s’est toujours gardĂ© d’insulter ceux qui dĂ©noncent depuis cinquante ans les mĂ©faits de l’immigration.

Toutefois, remarquons que ses condamnations de « l’accueil-appel d’air aux migrants » de Merkel et d’Hidalgo, si elles ont Ă©tĂ© rĂ©percutĂ©s dans les mĂ©dias, n’ont aucunement soulevĂ© les tollĂ©s habituels d’indignation sur un quelconque racisme supposé : serait-ce Ă  cause de ses origines marocaines qui la protĂ©gerait de facto de cette infamante accusation ?

En aurait-il Ă©tĂ© de mĂȘme si ses propos avaient Ă©tĂ© tenus par une femme ou un homme de souche europĂ©enne ? On peut en douter


La libertĂ© d’expression, Ă  l’évidence, n’est pas la mĂȘme pour tous les Français
 et, de nos jours, « selon que vous serez gaulois ou non/Les jugements de la Bien-pensance vous rendront raciste ou pas
 »

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il y co-anime Ă©galement avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » chaque semaine. Derniers livres publiĂ©s : "Le dĂ©fi" (avec Marie-Simone Poublon) aux Ă©ditions Dualpha et "Le dictionnaire sulfureux" aux Ă©ditions SynthĂšse nationale.

Articles similaires