Alors que l’on croise moins frĂ©quemment le socialiste sur les trottoirs par ces temps de fin de rĂšgne, car il est honteux et se cache, il est devenu nĂ©cessaire de le reconnaĂźtre avec un Ɠil exercĂ© lorsqu’il apparaĂźt. Vous ĂȘtes nombreux, amis lecteurs, avides de rĂ©-information Ă  me demander comment.

Aussi, je vous livre avec l’honneur qui vous est dĂ», sept astuces infaillibles.

  • Le socialiste est prudent ; il ne va pas Ă  l’église, mais consent Ă  une petite bĂ©nĂ©diction Ă  la fin de sa vie.
  • Le socialiste est Ă©conome ; il ne se dĂ©place qu’en voiture de service (conseil rĂ©gional ou dĂ©partemental, vĂ©hicule de mairie, de pĂŽle emploi ou de la poste) sinon, c’est en VĂ©lib’.
  • Le socialiste est de bon conseil ; il vous demande d’hĂ©berger les migrants, mais n’en veut pas dans son appartement du IVe arrondissement Ă  Paris.
  • Le socialiste a mauvais goĂ»t ; il a Ă©lu Hollande.
  • Le socialiste n’est pas fasciste ; car iI pense que c’est nous, les fascistes, si on ne pense pas comme lui.
  • Le socialiste n’est pas poli ; il devrait demander pardon d’avoir Ă©lu Hollande.
  • Le socialiste est fidĂšle ; il continue Ă  voter socialiste.

Maintenant vous saurez reconnaĂźtre d’un seul coup d’Ɠil celui qui se cache derriĂšre le masque de l’hypocrisie et de la bĂ©atitude.

Étonnant non ?

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

 

A propos de l'auteur

Joël Zaremba

JoĂ«l Zaremba est nĂ© Ă  Revin (08) en 1953. Amoureux de sa forĂȘt, grand amateur de champignons, bercĂ© par le rock’ n’ roll, animĂ© par le ballon rond, ses livres cultes de chevet sont signĂ©s Pierre Desproges, Pierre Dac ou encore Jean Yanne. Libre penseur depuis toujours, rebelle, il Ă©crit des chroniques dĂ©sobĂ©issantes pour EurolibertĂ©s.

Articles similaires