Un nouveau parti, The Irish National Party, a Ă©tĂ© lancĂ© en Irlande, Ă  Dublin, courant novembre 2016, lors d’une confĂ©rence de presse (perturbĂ©e par quelques militants antiracistes).

Son leader Justin Barrett, entend notamment interdire totalement l’accĂšs Ă  l’Irlande pour les musulmans. Ce dernier, qui est par ailleurs un militant anti-avortement, mais Ă©galement un partisan d’une Irlande rĂ©unifiĂ©e, a dĂ©clarĂ© : « nous avons besoin de contrĂŽler chaque personne qui vient dans notre pays. La plupart d’entre eux, sur un simple coup d’oeil, vous pouvez savoir si ils sont menaçants ou pas » a-t-il dĂ©clarĂ©.

Justin Barrett souhaite instaurer les contrĂŽles au faciĂšs, pour protĂ©ger la population irlandaise. « C’est quelque chose que la police utilise dans le monde entier pour assurer la loi et l’ordre. Les libĂ©raux condamnent cela, mais l’absence de contrĂŽle en France a provoquĂ© des meurtres et du chaos (
). Tout le monde est inquiet. Nous essayons de sauver des vies. Les familles qui ont perdu des ĂȘtres chers en France sont traumatisĂ©es. Les contrĂŽles au faciĂšs protĂšgent la population » a-t-il dĂ©clarĂ© dans des propos rapportĂ©s par le Irish Times.

Justin Barret a par ailleurs annoncĂ© que le National Party prĂ©senterait des candidats lors des prochaines Ă©lections en Irlande, et que son parti s’opposait au mariage homosexuel, mais pas aux homosexuels ; « ce qui se passe dans la vie privĂ©e des gens entre deux adultes consentants ne regarde personne, mais le mariage pour tous est lui du domaine de la sphĂšre publique ».

Par ailleurs le National Party – qui entend expulser de nombreux immigrĂ©s d’Irlande en cas d’arrivĂ©e au pouvoir – dĂ©nonce Ă©galement la dictature de l’Union EuropĂ©enne, et dĂ©nonce l’ascension du multiculturalisme dans la sociĂ©tĂ© irlandaise. Lors de l’interview qu’il a donnĂ© Ă  une radio irlandaise, il s’en est Ă©galement pris Ă  l’immigration d’Europe de l’Est, y compris celle de l’Union EuropĂ©enne.

Lire la suite de cet article paru sur Breizh info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.