Notre distinguĂ© PrĂ©sident et sa souriante Ă©pouse voyagent beaucoup. AprĂšs tout, pourquoi pas ? Il paraĂźt que les voyages forment la jeunesse. Et si le chef de l’État en profite pour ramasser des commandes qui profitent Ă  l’industrie ou aux services du pays, c’est une excellente chose.

Wladimir Poutine et Emmanuel_Macron.

Wladimir Poutine et Emmanuel_Macron.

Notre fringant PrĂ©sident continue les actions de guerre Ă  l’encontre de l’État syrien, commencĂ©es par son lamentable prĂ©dĂ©cesseur. C’est dĂ©jĂ  plus gĂȘnant. Nul ne sait sur quoi pourrait dĂ©boucher l’imbroglio syrien. L’on a dĂ©jĂ  connu quelques expĂ©riences malheureuses en Libye, en Irak, en Afghanistan. Avant de guerroyer dans un autre continent, sans intĂ©rĂȘt ni profit pour l’État français, notre demi-dieu pourrait prendre l’avis du Bon Peuple, qui rĂšgle la facture.

En outre, Superman joue des muscles face Ă  la Russie de Poutine et, lĂ , ça devient sinon inquiĂ©tant, du moins grotesque. La colossale puissance militaire russe n’a que faire du moucheron français, qui a bien du mal Ă  tirer une bordĂ©e de missiles sans connaĂźtre le ridicule de ratĂ©s. Alors, Seigneur-Macron pourrait peut-ĂȘtre cesser de se conduire en jeune arrogant et rĂ©flĂ©chir quelques secondes Ă  une constante universelle : le sens des proportions.

À moins que notre sĂ©millant PrĂ©sident n’aboie que sur ordre des affairistes de Wall Street et des faucons de Washington. Dans ce cas, cela sent fĂącheusement la forfaiture. L’ArmĂ©e française n’est au service que de la seule Nation française. Le Droit constitutionnel n’a que faire de la finance cosmopolite et de ses ukases. Notre force armĂ©e n’est pas un outil de la mondialisation de la vie politique. C’est un « objet rĂ©galien », dĂ©pendant exclusivement de l’intĂ©rĂȘt de la Nation. Pas besoin de sortir d’une grande Ă©cole pour le savoir : il suffit de jeter un Ɠil sur nos Lois Fondamentales.

On nous prĂ©sente le PrĂ©sident, jeune et dynamique, comme « un homme autoritaire ». Excellent ! AprĂšs mollasson Ier, ce ne peut ĂȘtre qu’une fort bonne chose. Notre Premier ministre est un boxeur amateur ; encore mieux ! Il ne devrait pas se laisser marcher sur les pieds, comme le sus-citĂ©. Certes, le ministre de l’IntĂ©rieur est un vieillard chenu, qui tremblote et bafouille parfois, mais il ne doit pas manquer d’éminences grises, maçonniques ou non, pour prendre les dĂ©cisions Ă  sa place.

Viennent le 1er mai et ses cortĂšges syndicaux. Et lĂ , on tique derechef. Car l’on voit Paris en proie aux Ă©meutes gaucho-anarcho-mĂ©lenchonniennes
 Ă  moins que le millionnaire en euros, qui joue les gros bras, ne soit aussi dĂ©passĂ© que nos excellences. Car Ă  l’évidence, personne n’a rĂ©agi lorsque au cours de la matinĂ©e, l’on a signalĂ© deux centaines de cagoulĂ©s au milieu des forts-en-gueule syndicaux. Il est Ă©vident qu’ils n’avaient pas mis leurs cache-nez et passe-montagne par peur du froid (d’ailleurs, Macron, le roi des Fake News, nous parle en permanence du « rĂ©chauffement climatique », donc, pas besoin d’une protection spĂ©ciale contre rhumes et autres Ă©tats viraux).

DĂšs la fin de matinĂ©e, on savait que deux centaines de voyous – dont le nombre a grossi ensuite – Ă©taient lĂ  pour casser du flic et des vitrines. Et nul n’a envoyĂ© de renforts de police antiĂ©meute, ni de canons Ă  eau en grand nombre.

Alors une question grave se pose. A-t-on affaire Ă  d’authentiques gouvernants ou Ă  des charlots qui donnent des leçons Ă  l’extĂ©rieur et font preuve d’une coupable inertie dans leurs devoirs intĂ©rieurs ? En clair, Macron and Cy (marque mondiale dĂ©posĂ©e) serait-elle une simple association d’esbroufeurs ?

Dans ce cas, effectivement, les gosses de riches qui forment l’essentiel des gaucho-anarcho-trotskistes vont pouvoir rejouer « mai 1968 », soit la farce alcoolo-sexuelle qui a dĂ©truit l’État napolĂ©onien et l’a remplacĂ© par la bouillie actuelle. On peut penser ce que l’on veut de Maurice Papon, mais ce grand prĂ©fet de police n’était pas le minus Grimaud. Avec un Papon, pas de mai 1968. Pour une raison simple : Papon, gaulliste aprĂšs avoir Ă©tĂ© pĂ©tainiste, avait le sens de l’État.

Nos excellences actuelles, de quoi ont-elles le sens, pour qui et pour quoi roulent-elles ? Est-ce la politique du laisser-faire et du laissez-passer, la prosternation devant le veau d’or multinational ? Ou bien, est-on en prĂ©sence d’une Ă©quipe dĂ©cidĂ©e Ă  faire appliquer les Lois de la RĂ©publique ? On le saura bientĂŽt.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Bernard Plouvier

Ancien chef de service hospitalier, spĂ©cialisĂ© en MĂ©de­cine interne.Il est auteur de nombreux livres historiques (L’énigme Roosevelt, faux naĂŻf et vrai machiavel ; La tĂ©nĂ©breuse affaire Dreyfus ; Hitler, une biographie mĂ©dicale et politique ; Dictionnaire de la RĂ©volution française,
) et d'essais (RĂ©flexions sur le Pouvoir. De Nietzsche Ă  la Mondialisation ; Le XXIe siĂšcle ou la tentation cosmopolite ; Le devoir d’insurrection,
). Il a Ă©tĂ© Ă©lu membre de l’AcadĂ©mie des Sciences de New York en mai 1980.

Articles similaires