Les bons résultats électoraux des Verts en Allemagne et en France aux récentes européennes ravissent la presse mensongÚre officielle.

Le 26 mai dernier, le bloc environnementaliste, c’est-Ă -dire les Verts de Yannick Jadot, Urgence Ă©cologie de Dominique Bourg, le surprenant Parti animaliste qui talonne dĂ©sormais le PCF, l’Alliance jaune de Francis Lalanne, la liste espĂ©rantiste et celle des dĂ©croissants, a rĂ©uni 4 106 388 voix, soit 18,12 % des suffrages exprimĂ©s.

Les Ă©chĂ©ances en 9 paraissent favorables au vote environnemental (1989 : percĂ©e des Verts d’Antoine Waechter; 1999 : Ă©lection de neuf Verts et de six chasseurs–pĂȘcheurs; 2009 : succĂšs des listes Cohn-Bendit). Cette annĂ©e, les Verts ont bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un effet Greta Thunberg, cette autiste suĂ©doise de 16 ans qui fait la grĂšve scolaire afin de sauver le climat. On l’imite non seulement en SuĂšde, mais aussi en Finlande, au Danemark, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique, en Espagne et en Australie.

En France, chaque vendredi, des lycĂ©ens abandonnent de pesants cours et s’indignent du rĂ©chauffement climatique en attendant de s’élever contre la grippe, la nuit et la pluie. Les jeunes gĂ©nĂ©rations seraient-elles plus soucieuses de l’avenir de la planĂšte que leurs aĂźnĂ©es ? Difficile de l’affirmer quand on observe que le vote Vert, Corse mise Ă  part, reprĂ©sente d’abord et avant tout un choix protestataire urbain, convenu et bobo.

Il y a vingt ans, les lycĂ©ens grĂ©vistes d’un jour auraient vocifĂ©rĂ© contre l’extrĂȘme droite. Aujourd’hui, des pourcentages Ă©levĂ©s rendent de telles mobilisations relativement superflues. Ces manifestations hebdomadaires enfreignent l’obligation de scolaritĂ© sans susciter la rĂ©action des professeurs et des instances de l’Éducation nationale.

Comment auraient-ils rĂ©agi si les lycĂ©ens avaient manifestĂ© contre l’immigration ou pour la peine de mort ? Par ailleurs, derriĂšre le psittacisme climatiquement correct, les jeunes manifestants Ă  la cervelle erratique agissent en vieillards prĂ©coces. Faute peut-ĂȘtre d’une culture classique suffisante maĂźtrisĂ©e ou mĂȘme acquise, ils ne comprennent pas la rĂ©alitĂ© du monde et persistent Ă  ne pas considĂ©rer que les questions Ă©cologique, sociale et identitaire constituent les facettes d’un mĂȘme problĂšme, celui de la mondialisation.

Il est intĂ©ressant de relever que la plupart des grĂ©vistes viennent des lycĂ©es d’enseignement gĂ©nĂ©ral. Les filiĂšres professionnelles et technologiques se sentent moins concernĂ©es par ces actions dignes des charges de Don Quichotte contre les moulins Ă  vent. Ces monĂŽmes lycĂ©ens qui remplacent le bizutage d’antan n’effacent en rien leur ambiguĂŻtĂ©, voire leurs contradictions.

Les benĂȘts Ăšs-lycĂ©e sont-ils prĂȘts en effet Ă  changer leur mode de vie et Ă  entrer dans une dĂ©croissance matĂ©rielle effective ainsi que dans une vĂ©ritable dĂ©colonisation de leur imaginaire ? Vont-ils renoncer aux smartphones et aux tablettes dont les composantes en terres rares polluent les lieux d’extraction, Ă  quitter progressivement les rĂ©seaux sociaux (Facebook, Instagram, Snapchat), Ă  arrĂȘter de fumer cigarettes et pĂ©tards, Ă  cesser de s’alcooliser en fin de semaine, Ă  s’affranchir des codes totalitaires de la mode vestimentaire lancĂ©e par des vedettes de variĂ©tĂ©s surĂ©valuĂ©es ?

DĂšs leurs 18 ans, ces jeunes et naĂŻfs adultes s’engageront-ils Ă  privilĂ©gier les transports en commun plutĂŽt qu’une voiture particuliĂšre offerte par Maman, Papa, Mamie, Papy, Tatie, Tonton, le chien et le chat ? Seraient-ils prĂȘts Ă  fermer les frontiĂšres, y compris communales, et Ă  contenir l’explosion dĂ©mographique africaine par des mesures anti-natalistes autoritaires ?

Les « Vendredis pour le climat » ne sont que de l’esbroufe typique de notre Ă©poque hyper-moderne puisque ceux qui y participent font le contraire les six autres jours. Les lycĂ©ens de l’Hexagone devraient regarder au-delĂ  des Alpes.

En Italie, des milliers de jeunes diplĂŽmĂ©s rĂ©duits au chĂŽmage ont choisi de retourner Ă  la terre et de se lancer qui dans l’agriculture biologique, qui dans l’élevage traditionnel ou dans l’artisanat rural. S’ils Ă©taient consĂ©quents avec eux-mĂȘmes, Greta Thunberg la premiĂšre, les lycĂ©ens français devraient se rĂ©orienter, rĂ©cuser toute ambition d’intĂ©grer une Ă©cole de commerce prestigieuse et entreprendre une carriĂšre paysanne, sinon leurs manifs renforceront l’« escrologie » politique ambiante.

Bonjour chez vous !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99