Les rĂ©sultats des Ă©lections en Allemagne se succĂšdent et se ressemblent. Le dimanche 28 octobre le land de la Hesse Ă©tait le seiziĂšme et dernier land Ă  renouveler son parlement. La Hesse est le 5e land d’Allemagne en population et en PIB (3e en PIB par habitant) avec un PIB de 235 milliards d’euros.

La Hesse a aussi deux particularitĂ©s : Frankfort et sa tradition marquĂ©e Ă  gauche avec une prĂ©sence des Verts (GrĂŒnen) forte depuis longtemps ; et le siĂšge de la Banque centrale europĂ©enne. La Hesse est enfin gouvernĂ©e par une coalition CDU/GrĂŒnen. Le contexte politico-financier contrastĂ© dans ce land laissait prĂ©sager des Ă©lections Ă  surprise. Ce fut le cas en effet avec le succĂšs incontestable des GrĂŒnen, certes sur leurs terres historiques, mais qui doublent pratiquement leurs voix avec prĂšs de 20 % des suffrages. Il est Ă  noter qu’en Hesse, comme en BaviĂšre, les GrĂŒnen donnent une image rassurante beaucoup plus centriste que dans le passĂ©.

L’AfD de son cĂŽtĂ© triple les siennes, passant de 4 % Ă  12 %, avec une entrĂ©e au Parlement de Hesse. La 16e sur 16. SuccĂšs Ă©clatant aprĂšs l’élection de 94 dĂ©putĂ©s au Bundestag en 2017 avec plus de 13 % des voix. La CDU et le SPD perdent chacun 10 % de voix, consacrant des dĂ©faites continues des deux partis dominants d’Allemagne depuis 70 ans, mĂȘme si la CDU reste en tĂȘte et en mesure de passer des alliances de circonstances de gouvernements dans les landers.

Dimanche 14 octobre la BaviĂšre, 2e land d’Allemagne avec un PIB de 520 milliards d’euros, le quart Ă  elle seule du PIB français, avait Ă©galement procĂ©dĂ© Ă  ses Ă©lections qui rĂ©vĂ©laient aussi une forte poussĂ©e des GrĂŒnen avec 17,5 % des voix et de l’AfD avec 10,5 %. Le score de l’Afd lĂ©gĂšrement en dessous de son niveau national s’explique par la prĂ©sence « concurrentielle » du parti des « Électeurs Libres » (FW) qui rĂ©alise 11,6 % des voix. Ce parti Ă  vocation nationale et europĂ©enne est en rĂ©alitĂ© un parti bavarois traditionaliste qui se situe entre la CSU et l’AfD. C’est d’ailleurs probablement avec ce parti que la CSU nouera une alliance gouvernementale en BaviĂšre.

Ces deux Ă©lections apportent et confirment trois enseignements pour l’Allemagne.

D’abord la dĂ©route du SPD qui est aujourd’hui donnĂ© autour de 14 Ă  15 % des voix, derriĂšre l’AfD crĂ©ditĂ©e de 17 % et deuxiĂšme parti d’Allemagne aprĂšs la CDU/CSU, grĂące, notamment Ă  d’excellents scores rĂ©alisĂ©s Ă  plus de 20 % dans les landers de l’ex-Allemagne de l’Est.

Ensuite la poussĂ©e des GrĂŒnen, mais inĂ©gale selon les landers, qui ne leur permet tout de mĂȘme pas de se hisser dans le peloton de tĂȘte. Mais le glissement vers des positions plus centristes que celles, plus « gauchistes », de leur passĂ©, rend plus crĂ©dibles les GrĂŒnen et en fait parfois un vote de transfert des Ă©lecteurs du SPD.

Enfin la situation de la « Grande coalition » CDU/SPD renouvelée au forceps il y a un an, semble en péril, et, avec elle, Angela Merkel qui disparaßt de plus en plus des écrans radar.

Avec des intentions de vote Ă  15 %, le SPD n’a aucun intĂ©rĂȘt Ă  provoquer de nouvelles Ă©lections, mais pourrait tirer un bĂ©nĂ©fice en se retirant de la Grande coalition empĂȘtrĂ©e dans les erreurs commises par Angela Merkel. D’autant que Mme Merkel est aussi contestĂ©e Ă  l’intĂ©rieur de la CDU/CSU. Cela commence Ă  faire beaucoup. Ceci Ă©tant, le SPD ne parvient pas encore Ă  se positionner sur la conduite Ă  tenir face Ă  ses contradictions.

La proximitĂ© des Ă©lections europĂ©enne en mai 2019 risque d’accĂ©lĂ©rer les choses et d’obliger les uns et les autres Ă  clarifier leurs positions.

L’Allemagne s’enfonce dans une crise politique larvĂ©e et nĂ©faste pour son rayonnement en Europe dont la seule parole audible n’est plus que celle d’Emmanuel Macron, de plus en plus seul.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Il a entres autres livres publiĂ© aux Ă©ditions Dualpha "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse", "La dĂ©mocratie interdite" et "Histoire et formation de la pensĂ©e politique".

Articles similaires