Alain JuppĂ© est assurĂ© d’ĂȘtre Ă©lu l’an prochain, sauf si Hollande et Valls, profitant d’une nouvelle vague d’attentats, suspendent le processus Ă©lectoral ; ils en sont capables et l’opinion est si hĂ©bĂ©tĂ©e qu’elle se soumettrait. Le bon Philippe de Villiers a justement parlĂ© d’opinion assoupie. Elle semble en effet se moquer de tout (civilisation, religion, sĂ©curitĂ©, travail), y compris mĂȘme de sa survie biologique. Car elle fait confiance Ă  l’OTAN pour la protĂ©ger contre le terroriste Iran et la mĂ©chante Russie…

JuppĂ© fera donc 40 % des voix aux primaires, Ă©crasant le zombi Sarkozy et le malheureux Lemaire, pourtant devenu avec Macron l’espoir de toutes les grands-mĂšres bourgeoises de la RĂ©publique. Aux prĂ©sidentielles, il Ă©crasera au second tour Marine Le Pen, montrant Ă  certains qu’ils feraient mieux de relire le texte de Mirbeau sur les Ă©lections ou bien d’aller Ă  la pĂȘche. Marine est la candidate rĂȘvĂ©e pour tous les vieux briscards de la RĂ©publique. Avec elle, on est sĂ»r de gagner. Il suffit de la convoquer, de hurler au fascisme et de refuser le dĂ©bat.

Je n’ai aucune envie d’aller voter l’an prochain, et j’ai dĂ©jĂ  votĂ© avec mes pieds. La situation devient si folle partout qu’il faudra peut-ĂȘtre un jour franchir le pas et lever carrĂ©ment l’ancre. Mais ce n’est pas la question ici. La question est : comment peut-on voter JuppĂ© ?

Homme des grĂšves de 1995, JuppĂ© est l’homme qui a dĂ©truit la Libye et lancĂ© une premiĂšre vague de rĂ©fugiĂ©s vers l’Italie. On attend un dĂ©barquement de 800 000 rĂ©fugiĂ©s pour cet Ă©tĂ©. Ce sera le « Camp des Saints » du soir au matin.

JuppĂ© est ensuite l’homme qui a dĂ©truit la Syrie avec son vieux copain Fabius. Sept millions de dĂ©placĂ©s, un million de morts, trois millions de rĂ©fugiĂ©s Ă  venir. Il tempĂȘte et insulte ceux qui verraient des « colonnes » de rĂ©fugiĂ©s en Roumanie ou Ă  Cologne. Je le rassure, je ne vois personne, je ne regarde pas la tĂ©lĂ©. On sait aussi une chose : JuppĂ© donnera aux enjouĂ©s islamistes tout ce que nos chers socialistes leur auront refusĂ©.

JuppĂ© est enfin l’homme qui haĂŻra la Russie et fera la guerre Ă  mort avec Poutine. Devenu anti-gaulliste et nĂ©ocon depuis son bref exil canadien, il est proche de la houri Hillary, celle qui dansa Ă  la tĂ©lĂ© sur le cadavre de Kadhafi et affole par son comportement hystĂ©rique toute la gauche mondiale encore pacifiste. S’ils sont prĂ©sidents ensemble et s’en prennent Ă  la Russie, je vous conseille de louer une panic room

Il est facile de s’en prendre Ă  un vieux bonhomme comme lui, et je ne le ferai pas. Car ce sont les Ă©lecteurs français qui voteront JuppĂ©, « ce modĂ©ré », comme un seul homme. On peut considĂ©rer que ce peuple prĂ©sumĂ© extrĂ©miste est en fait devenu le plus veule et le plus rĂ©signĂ© d’Europe. Le Français aura ce qu’il mĂ©rite une nouvelle fois, mais cela ne le dĂ©couragera pas. Mieux, cela motivera pour donner au « meilleur d’entre nous » tous les pouvoirs pour achever de le dĂ©truire ou de le remplacer.

A propos de l'auteur

Nicolas Bonnal

Essayiste et chroniqueur politique, Nicolas Bonnal est l’auteur d’une quinzaine de livres sur la politique, l’identitĂ©, l’initiation et le cinĂ©ma
 Derniers livres parus aux Éditions Dualpha : Le paganisme au cinĂ©ma ; La chevalerie hyperborĂ©enne ; le Graal et Donald Trump, le candidat du chaos. Il est le correspondant d'EuroLibertĂ©s en Espagne.

Articles similaires