par Claude Haenggli.

On savait dĂ©jĂ  que de nombreux politiciens europĂ©ens (dont mĂȘme une ancienne conseillĂšre fĂ©dĂ©rale socialiste suisse) collaboraient activement avec les institutions du milliardaire amĂ©ricain mondialiste George Soros, partisan du grand remplacement de la population europĂ©enne par des immigrants en majoritĂ© islamistes. Le principal parti d’opposition allemand a dĂ©couvert des preuves de collusion du ministĂšre des affaires Ă©trangĂšres (aux mains du Parti socialiste) avec des institutions de George Soros, dont il a financĂ© une Ă©tude visant Ă  obtenir des informations permettant de mieux museler ce parti nationaliste et anti-immigration incontrĂŽlĂ©e. Une interpellation dans ce sens vient d’ĂȘtre dĂ©posĂ©e au Bundestag par le dĂ©putĂ© de l’AfD Petr Bystron (cliquez ici).

 

Traduction (Claude Haenggli): Le ministĂšre des affaires Ă©trangĂšres a financĂ© une Ă©tude pour Ă©tudier le comportement des « transfuges » dans des rĂ©gions « structurellement faibles », c’est-Ă -dire oĂč le parti d’opposition AfD a obtenu des scores Ă©levĂ©s. Le mandat a Ă©tĂ© confiĂ© au « Centre progressif » de Berlin, un Think Tank gauchiste qui travaille avec la fondation Open Society, l’European Coucil of Foreign Relations, ainsi que des groupes de pression comme change.org et le Center for American Progress, qui sont en relation avec George Soros. Bystron a demandĂ© pourquoi le ministĂšre des affaires Ă©trangĂšres dĂ©pensait l’argent des contribuables pour espionner le comportement des Ă©lecteurs en Allemagne.

Article paru sur le site Les Observateurs.ch.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99