Je suis toujours abasourdi quand je lis ou Ă©coute certains journalistes français
 Nous sommes tous d’accord sur le fait que le travail d’un journaliste est de questionner, comprendre, informer le public
 Tout cela sans Ă©mettre le moindre jugement de valeurs. Peut-ĂȘtre, mais en France les journalistes des mĂ©dias meanstream n’ont pas cette idĂ©e de leur travail.

Pour eux le travail de journaliste se limite Ă  deux choses : premiĂšrement, prĂ©senter l’information vue Ă  travers le prisme de l’idĂ©ologie de la caste mondialiste qui nous domine, que ce soit l’immigration de masse, le climato-catastrophisme, ou l’idĂ©ologie LGBT ; et deuxiĂšmement dĂ©noncer Ă  tout bout de champs la supposĂ©e « ultra-droite ». Je traduis : tous ceux qui s’opposent Ă  la destruction des nations (Occidentales).

Prenons deux exemples qui dĂ©montrent bien que le travail de journalisme est de nos jours, en Europe Occidentale et aux USA, fourvoyĂ© par les mass media. Il est intĂ©ressant de remarquer les deux poids deux mesures dans la maniĂšre d’interviewer et de traiter les thĂšmes.

Tout d’abord l’interview de Steve Bannon par   Jean-Jacques Bourdin cette annĂ©e (1) : son manque (Ă  Bourdin) de dĂ©ontologie professionnelle est flagrant. On s’interroge : s’agit-il de questions ou d’accusations ? À la septiĂšme minute Bourdin lance le jeu : « Êtes-vous un suprĂ©maciste blanc Steve Bannon ? Non ? Mais vous avez dit que les populistes devaient se laisser traiter de raciste » (…) « Vous voulez crĂ©er une Ă©cole prĂšs de Rome (…) pour rĂ©gĂ©nĂ©rer la civilisation Occidentale, c’est-Ă -dire blanche ».

Quelle meilleure maniĂšre de le discrĂ©diter aux yeux des auditeurs ? CoĂ»te que coĂ»te, Steve Bannon doit admettre qu’il est raciste et suprĂ©maciste blanc, peut-ĂȘtre mĂȘme qu’il roule au gasoil et fume des clopes
(2).

Puis l’interview de Hanane Karimi par la journaliste Lauren Bastide : lĂ  on observe un virage Ă  180 degrĂ©s lorsque l’interviewĂ© est gauchiste, indigĂ©niste ou mĂȘme islamiste. Le ton change. On passe du mode attaque tous azimuts au mode complaisance. C’est ce qui est arrivĂ© sur France Inter, quand la journaliste citĂ©e ci-dessus a interviewĂ© la « fĂ©ministe islamiste » – quel oxymore, pourquoi pas un « vegan carnivore » ou un « athĂ©e islamiste » – au sujet du voile islamique.

journaux

Comme l’explique bien la journaliste du Journal Marianne, CĂ©line Florentino, les raccourcis de la « fĂ©ministe islamique » Hanane Karimi sont nombreux, les sophismes pullulent ! Pour faire bref, les femmes voilĂ©es viennent souvent de milieux pauvres ; les pauvres sont opprimĂ©s par le systĂšme capitaliste nĂ©olibĂ©ral ; logiquement les voilĂ©es se trouvent sur le front de la lutte antiraciste et anticapitaliste
 Et la journaliste de France Inter, que dit-elle ?

« La journaliste bat tous les records jamais enregistrĂ©s jusqu’Ă  prĂ©sent de complaisance militante. Quand elle Ă©voque Alliance Citoyenne et leur action en faveur du burkini dans les piscines grenobloises, elle dit, et je la cite mot pour mot : “C’est une action politique flamboyante, courageuse, visible” » (3).

Selon la doxa de l’Ă©lite islamo-gauchiste il semblerait que le prochain Che Guevara sera voilĂ© et barbu ou ne sera pas! Une Conchita Wurst voilĂ©e serait le rĂȘve de certaines fĂ©ministes gauchistes : moitiĂ© homme, moitiĂ© femme, barbu, mais voilĂ©, le rĂȘve. Pas sĂ»r que les islamistes apprĂ©cient beaucoup, mais bon, on ne peut pas plaire Ă  tout le monde.

VoilĂ  oĂč nous en sommes. Une chose est sĂ»re, les journalistes de la bien-pensance aiment Ă  rĂ©pĂ©ter qu’il y a un danger fasciste qui nous rappelle les « heures les plus sombres de notre histoire ». PĂ©tain serait de retour. Le danger islamiste ? Les journalistes ne le voient pas, ils prĂ©fĂšrent lĂ©cher les babouches des islamistes
 Moi je dis simplement que ces journalistes, en ce qui concerne la collaboration avec l’ennemi, font passer le rĂ©gime de Vichy pour un sacrĂ© rĂ©gime d’amateur.

Notes

(1) Voir la vidéo sur : Steve Bannon était face à Jean-Jacques Bourdin en direct sur RMC; https://www.youtube.com/watch?v=gDUrfu1uUuk

(2) En l’honneur de notre cher Benjamin Griveaux, qui mĂ©prise ceux qui conduisent au gasoil et fument des clopes ;

(3) Florentino CĂ©line, (16/08/2019) Interview d’une « fĂ©ministe islamique » sur France Inter : quand le service public bat tous les records de complaisance militante ; Journal Marianne, France, https://www.marianne.net/debattons/billets/interview-d-une-feministe-islamique-sur-france-inter-quand-le-service-public-bat

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99