Les procĂ©dures de demande d’asile des Syriens seront-elles suspendues en Allemagne, aprĂšs rĂ©Ă©valuation de la situation sĂ©curitaire ? Selon la presse allemande, citant des sources au ministĂšre allemand de l’IntĂ©rieur, ces derniĂšres semaines, l’examen de dossiers de demande d’asile a Ă©tĂ© ajourné dans l’attente de nouvelles consignes gouvernementales.

Les personnes concernĂ©es sont des Syriens qui ne relĂšvent ni de l’accord d’asile ni du statut de rĂ©fugiĂ©. Ils bĂ©nĂ©ficient alors d’une «protection subsidiaire», octroyĂ©e Ă  l’étranger qui ne peut demander le statut de rĂ©fugiĂ©, mais qui encourrait dans son pays d’origine, s’il y Ă©tait renvoyĂ©, un risque rĂ©el de subir des «atteintes graves», comme la peine de mort ou l’exĂ©cution, la torture, les traitements ou des sanctions inhumaines ou dĂ©gradantes. En 2018, 17 411 Syriens ont bĂ©nĂ©ficiĂ© de cette protection tandis que 18 245 demandeurs ont obtenu le statut de rĂ©fugiĂ©.

Or Ă  la mi-mars, au fil de la rĂ©solution du conflit en Syrie, l’Office fĂ©dĂ©ral des migrations et des rĂ©fugiĂ©s (BAMF) a mis Ă  jour ses directives. Les forces kurdes ayant chassĂ© l’Etat islamique des derniĂšres poches de rĂ©sistance, l’armĂ©e rĂ©guliĂšre de Bachar el-Assad ayant repris du terrain aux groupes rebelles, la situation sĂ©curitaire est dĂ©sormais considĂ©rĂ©e comme stable dans de nombreuses rĂ©gions du pays.

Les associations de réfugiés redoutent que le ministÚre ne considÚre plus que la Syrie soit un pays en guerre et que de nombreux dossiers déposés par les Syriens soient refusés.

Pour l’heure, le ministĂšre de l’IntĂ©rieur n’a toutefois pas rendu sa dĂ©cision finale Ă  ce sujet. Outre-Rhin, il est toujours possible de dĂ©poser un dossier pour ĂȘtre reconnu rĂ©fugiĂ© ou demandeur d’asile mais les demandes de protection temporaire restent pour le moment Ă  l’étude sans que la dĂ©cision finale ne puisse ĂȘtre communiquĂ©e avant plusieurs semaines.

A la mi-mars, le BAMF a donc modifiĂ© ses directives, suivant le principe qu’il n’y avait plus de conflits ni d’armes dans aucune rĂ©gion de Syrie, alors que des troubles sporadiques persistent. Pourtant, le ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres allemand avait, fin 2018, estimĂ© qu’il n’existait pas de «protection fiable» pour les «personnes persĂ©cutĂ©es oĂč que ce soit en Syrie».

Ces considĂ©rations interviennent alors mĂȘme que la politique migratoire se durcit en Allemagne, qui a vu arriver sur son sol plus d’un million de migrants depuis 2015. La politique d’accueil trĂšs large de la chanceliĂšre Angela Merkel en 2015 et 2016 a failli lui coĂ»ter son siĂšge lors des élections fĂ©dĂ©rales de septembre 2017. Les polĂ©miques, notamment liĂ©es aux violences dont des migrants sont responsables d’aprĂšs plusieurs rapports officiels, ont profondĂ©ment affectĂ© l’opinion publique allemande.

Lire aussi : GrĂšce : des migrants envahissent les rails de la principale gare d’AthĂšnes et bloquent son trafic

Extrait de: Source et auteur. Suisse shared items on The Old Reader (RSS). Article publié sur le site LesObservateurs.ch.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99