« Jean-Claude Valla nous raconte avec passion et honnĂȘtetĂ©
l’hĂ©roĂŻsme de ces femmes et de ces hommes
qui  ont refusĂ© de se soumettre Ă  l’Allemagne :
des militants monarchistes,
des membres de l’Action française,
des cadres de nombreux partis
 »

Un documentaire sur France 5 faisait dĂ©couvrir « Quand l’extrĂȘme droite rĂ©sistait », soit une « extrĂȘme droite française engagĂ©e contre l’Allemagne nazie »  Bien Ă©videmment, c’était surtout pour rappeler que « ces RĂ©sistants-lĂ  » (en se bouchant le nez) se rassemblaient autour de « l’antiparlementarisme, de la haine du communisme, de l’antisĂ©mitisme, de la xĂ©nophobie (
) D’oĂč le paradoxe de retrouver plus tard, cĂŽte Ă  cĂŽte dans certains maquis, des communistes et des vichystes, voire des juifs et des antisĂ©mites notoires
 »

Une occasion de plus de manipuler l’histoire et de stigmatiser des patriotes qui mirent leur peau au bout de leurs idĂ©es.

DĂ©couvrez ce qu’a rĂ©ellement Ă©tĂ© l’extrĂȘme-droite dans la RĂ©sistance


L’historien Jean-Claude Valla a consacrĂ© deux livres bien plus honnĂȘtes, bien moins partiaux et beaucoup plus instructifs sur ces femmes et ces hommes qui ont refusĂ© de se soumettre à l’Allemagne, des militants monarchistes, des membres de l’Action française, des cadres de nombreux partis


On oublie que les premiers rĂ©sistants venaient le plus souvent d’une droite nationaliste pour laquelle l’Allemagne, qu’elle fĂ»t celle de Bismarck ou de Hitler, Ă©tait l’Éternelle Ennemie de la France et de la Civilisation. Cette germanophobie, dont on a du mal aujourd’hui Ă  mesurer la virulence, avait trouvĂ© en Maurras son doctrinaire le plus intransigeant, mais dĂ©bordait largement les cercles d’Action française.

En nous entraĂźnant dans les coulisses de la RĂ©sistance, l’auteur nous permet de mieux comprendre pourquoi l’Organisation Civile et Militaire (OCM), la plus importante organisation clandestine de zone nord, affichait encore, en juin 1942, un programme fortement teintĂ© d’antisĂ©mitisme, cette « grande pensĂ©e politique » dont parlait Georges Bernanos, lui-mĂȘme ralliĂ© Ă  la France libre sans avoir jamais reniĂ© son maĂźtre Édouard Drumont.

L’extrĂȘme droite dans la rĂ©sistance – tome 1 et L’extrĂȘme droite droite dans la rĂ©sistance – tome 2, Ă©ditions Dualpha, collection « Les Cahiers Libres d’Histoire », 23 euros chaque.

 

Jean-Claude Valla, (1944-2010) a Ă©tĂ© le premier directeur de la rĂ©daction du Figaro Magazine et l’auteur de nombreux livres d’histoire. De mĂȘme, il fut le directeur de Magazine Hebdo (1983-1985) avant de diriger La Lettre de Magazine Hebdo. Ancien collaborateur d’Historia, d’Historama, du Miroir de l’histoire et d’EnquĂȘte sur l’histoire, il collaborait depuis 2002 Ă  la Nouvelle Revue d’Histoire de Dominique Venner. Il fut prĂ©sident d’honneur du ComitĂ© français des fils et filles de victimes des bombardements de la IIe Guerre mondiale (2001-2005).

Ses « Cahiers Libres d’Histoire » ont, dĂšs leur parution, rencontrĂ©s un Ă©norme succĂšs qui ne se dĂ©ment pas et sont sans cesse rĂ©Ă©ditĂ©s.

L’extrĂȘme droite droite dans la rĂ©sistance – tome 1, Ă©ditions Dualpha.

L’extrĂȘme droite droite dans la rĂ©sistance – tome 1, Ă©ditions Dualpha.

L’extrĂȘme droite droite dans la rĂ©sistance – tome 2, Ă©ditions Dualpha.

L’extrĂȘme droite droite dans la rĂ©sistance – tome 2, Ă©ditions Dualpha.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99