La semaine derniĂšre, dans une cage d’escalier Ă  Morsang-sur-Orge, dans l’Essonne, une adolescente a Ă©tĂ© violĂ©e. Ce fait-divers n’est ni une premiĂšre, ni hĂ©las ! on ne peut que le dĂ©plorer, un crime qui ne reproduira pas.

Que les salopards soient deux autres adolescents n’est Ă©galement pas exceptionnel
 et bien Ă©videmment, « n’excuse rien (
) Le respect des femmes doit s’appliquer Ă  tous les Ăąges et Ă  tous les territoires de la RĂ©publique », a fort justement dĂ©clarĂ© la secrĂ©taire d’État MarlĂšne Schiappa en dĂ©nonçant par ailleurs une « vidĂ©o abjecte  » car les voyous ont filmĂ© et diffusĂ© les images de leur « exploit » sur les rĂ©seaux sociaux, ce qui a permis de les identifier (« Ça nous a bien aidé », a reconnu les enquĂȘteurs ; on veut bien les croire)
 mais qui a tout autant permis d’identifier l’adolescente.

Leur victime aura donc subit, outre le traumatisme des violences sexuelles, celui de l’humiliation de l’exhibition de son tourment sur cette nouvelle place publique, dĂ©sormais incontournable pour tous ceux de son Ăąge.

Certains considĂšreront aujourd’hui comme une « nouveauté » la volontĂ© des criminels de faire connaĂźtre leur acte dans l’intention d’en retirer auprĂšs de leurs pairs une Ă©vidente admiration. Autrefois au moins, les salauds avaient la pudeur de cacher leurs mĂ©faits, diront-ils


Est-ce certain ? Songeons aux malheureuses, accusĂ©es Ă  tort ou Ă  raison de « collaboration Ă  l’horizontale » avec l’Occupant durant la derniĂšre guerre mondiale : beaucoup ont Ă©tĂ© photographiĂ©es ou filmĂ©es lors de leur exhibitions nues Ă  travers les rues ou lors de leur « tonte » par des RĂ©sistants de la 25e heure


« Les braves sans-culott's et les bonnets phrygiens Et les bonnets phrygiens Ont livre sa criniĂšre Ă  un tondeur de chiens A un tondeur de chiens  » (Georges Brassens, « La Tondue »).

« Les braves sans-culott’s et les bonnets phrygiens
Et les bonnets phrygiens
Ont livre sa criniĂšre Ă  un tondeur de chiens
A un tondeur de chiens  » (Georges Brassens, « La Tondue »).

On ne se rappelle guĂšre de ministre, Ă  l’époque, qui ne s’en soit trop publiquement indigné  Une Ă©poque oĂč rĂ©gnait alors le « vae victis ». De telles infamies Ă©taient tolĂ©rĂ©es et le respect des femmes ne s’appliquait, alors « ni Ă  tous les Ăąges, ni Ă  tous les territoires de la RĂ©publique. »

 

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99