Un crime contre l’humanité ? … ( bonjour monsieur Macron ), par 4 républiques ? 2e, 3e, 4e et 5e ?

Pour ceux qui ont oublié ou n’ont pas connu !

C’est un petit film réalisé par un reporter français métropolitain de la RTF, donc par l’Etat. : cliquez ici.

Ce court reportage sur l’état de l’Algérie en 1958 est  » remarquable  » pour les raisons suivantes : il n’a pas été réalisé a posteriori par des Français des Départements Français d’Algérie .

De ce fait il ne peut être suspecté de manipulations, de mensonges .

Le ton du commentaire est neutre . 
Ce reportage a été tourné comme l’on dit maintenant en temps « réel », les images ( dont certaines sont à la limite du supportable en raison des atrocités du FLN ) sont authentiques. 
Il décrit rapidement, mais parfaitement l’Å“uvre réalisée par la France . 
A l’heure où la « mode » est à la repentance, ce document mérite d’être visionné … 
Jugez par vous-mêmes.

(Et demain en France?)

L'esclavage Blanc en méditerranée de 1500 à 1800… Vous aviez oubliez?

L’esclavage Blanc en méditerranée de 1500 à 1800… Vous aviez oubliez?

 

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.